Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

L'influence d'Anne Morgan à Blérancourt

Les autres dames américaines de Blérancourt après 14-18

Q- Et à part Madame Anne Morgan, avez-vous eu euh... l'occasion de rencontrer d'autres dames américaines ?

R- Bien sûr, j'ai connu Miss Adams, j'ai connu Madame Masset, j'ai connu une française, mais je pense qui s'appelait Mademoiselle Denis, j'ai connu une Mademoiselle Fortin mais toutes, les françaises je les ai connues pendant la guerre et je pense qu'elles ne portaient pas leur nom. Elles avaient des noms d'emprunt. Quelqu'un m'a dit euh... que l'une d'entre elles était une fille de ministre, mais peut-être juive, je sais pas, et elles étaient cachées là.

Q- Euh... à l'intérieur du château ?

R- Ah oui. C'était territoire américain. Jusqu'à la déclaration d'guerre.

Q- En 41.

R- Hein. Donc euh... 41 non !

Q- Le 7 Décembre///

R- Le 7 Décembre 41 !

Q- C'est Pearl Harbour

R- Oui c'est ça, oui. Donc jusque là euh... les américains nous les a laissés bien tranquilles à Blérancourt euh... faisant euh... toujours les mêmes choses euh... le médico-social en somme hein et.... euh... après par la suite, je crois que c'est en 40 je suis pas sûre du tout des dates hein 42 ou 43, les américaines ont été embarquées en Allemagne, prisonnières. Il y avait Rose Dolan qui a été quelqu'un de très connue.

Q- Mais Anne Morgan était rentrée aux Etats-Unis ?

R- Oui

Q- Ah d'accord. Mais en 1940, lors de l'occupation allemande, elle est sur place ?

R- Pan, oui, elle était à Sedan, quand les... lors de l'invasion, elle est revenue à Blérancourt, elle a attendu les allemands devant... alors ça c'est l'ancien maire P4 qui me l'a raconté, elle a attendu les allemands devant la porte, du... du parc, et... elle a dit... bon les allemands sont arrivés en chantant et en marchant au pas, et elle les a reçu là et elle leur a dit, alors est-ce que c'était en français, en anglais ou en allemand j'en sais rien, mais elle leur a dit, vous êtes ici en territoire américain, vous n'avez pas le droit d'entrer, et ils ont fait demi-tour. Et pis j'pense que c'était pas vrai, parce que le... tout le territoire du château avec euh... les bâtiments elle l'avait donné à l'Etat français. Donc euh bon... mais c'est pas quelqu'un qu'avait peur....... j'mélange un peu les deux choses, j'voudrais qu'vous remettiez ça chronologiquement, parlant.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer