Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

1918 : Soissons et la reconstruction

Les logements provisoires et semi-provisoires à Soissons après la première guerre mondiale

Q - Mais... en attendant, en attendant de reconstruire, les gens vivaient tous dans des cités provisoires ?

R - Ah ben oui, fallait qu'ils logent quelque part, fallait quelque chose pour euh... tout d'même exister, c'est pour ça qu'on les a... que euh... on a bâti des maisons à l'extérieur, des semi-provisoires à l'extérieur, qui ont tous... presque tous disparus. Ils ont été r'fon... fondus après.

Q - Est-ce que vous pouvez nous dire la différence entre une semi-provisoire et une provisoire ?

R - Comment ?

Q - Est-ce que vous savez la différence qu'il y a entre une semi provisoire et une provisoire.

R - Ah non j'sais pas.

Q - Non. Est-ce que vous savez si il y des gens qui vivaient dans les ruines au milieu dans Soissons, mais vraiment dans les ruines.

R - Ah non, je sais pas, voyez là par exemple, vous avez la place là... la place... la place centrale vous la voyez, vous la connaissez, vous voyez, alors ben...... tout ça a été dégagé, c'était bon parce que... on s'est aperçu après... euh 15 ans après la guerre on s'est aperçu que... on avait pas fait d'conneries. Alors la ville a produit tout un gros effort, la réquisition de tous ces terrains, y'en a... y'en avait dans toutes les rues commerçantes, les rues principales, la rue St Martin et puis la rue du Commerce, le... tout la place hein, alors euh... ça y'a pas de doute de ce côté là, la municipalité qui s'est bien débrouillée, bien débrouillée.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer