Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Blérancourt après 1914/1918

le rôle d'Anne Morgan dans la reconstruction de Blérancourt et les principes d'hygiène

Q2- Puis lorsque vos parents sont rentrés de la guerre est-ce que votre maison avait souffert de la guerre ?

R- Oui. Oui elle avait été détruite. Donc nous... nous avons habité dans cette maison juste en face là, la maison où... je suis né dans cette maison là.

Q2- D'accord. Ils n'ont pas eu à habiter dans, dans une maison provisoire ?

R- Euh non, non, non. Non, non, on a trouvé une maison tout de suite, on a été... on a donc été euh... matérialisé par euh... Miss Morgan et pis Miss Anne Murédac( ? ? ?) par des... tables, par des chaises euh... un buffet et une armoire. Presque tous les... toutes les personnes qu'avaient subi les... les problèmes là, les bombardements et... à la suite de ça bon euh... ces dames ont... fait un espèce de foyer, un espèce de foyer, enfin un foyer et dans ce foyer en... en planches, c'est un foyer en planches de bois, y avait un atelier de dessin, y avait un atelier de couture pour les filles, y avait... une grande salle et toujours on pouvait faire euh... euh... du théâtre etc. euh... et pis alors y avait... en parallèle y avait une euh... un pièce pour euh apprendre aux jeunes femmes euh... l'hygiène parce que... l'hygiène à l'époque y en avait pas beaucoup. Apprendre à s'occuper des enfants... et pis les laver quand y fallait etc. Donc à la, à la suite de ça ces dames ont créé une euh... une euh... une maison pour faire des... douches. Y avait 7 douches et 2 bains, 2 bains. Alors les hommes avaient la douche le samedi et les femmes avaient le bain euh... avec les enfants le jeudi. On mélangeait pas les garçons et les filles hein, c'était... alors on a donc eu, on a donc eu réceptionné avec ces femmes euh... on était très, vraiment bien avec elles hein. Alors y avait Anne Murédac( ? ? ?) y avait... Miss Anne Morgan c'est ( ? ? ?) qu'est arrivé avec Miss Morgan.

Q2- Elle vous parlait en français ?

R- Y avait... oui, y avait Miss Delgrine( ? ? ?) qui est venue après, y avait... Mademoiselle N'Guy( ? ? ?) y avait... Mademoiselle euh... j'crois qu'y avait Mademoiselle Dor, un nom comme Dorgelès( ? ? ?) quelque chose comme ça, et donc nous tous les jeudis on allait dans... ce foyer pour apprendre beaucoup d'choses. Pour apprendre le dessin, pour faire du théâtre, pour euh... différentes choses. Et les filles allaient pour faire du dessin aussi mais faire de la couture pis apprendre euh... pour plus tard, faire une espèce de puériculture, voyez.

Q2- Est-ce qu'elles avaient installé une bibliothèque ?

R- Oui. La bibliothèque est là, alors y avait une partie pour les enfants, y avait pas mal de... de livres pour enfants, et pis après des livres pour euh... pour adultes.

Q- Et comment la population recevait un peu euh... euh... tout ce qui était mis en place pour elle par ces américaines puisque, je pense que les, les besoins étaient plus des besoins matériels, le confort de reconstruction ?

R- Ah oui, beh tout, tout l'monde///

Q- Elles ont peut-être organisé des activités euh... culturelles euh...

R- Oui. Oui, oui, oui.

Q- ( ? ? ?) c'est perçu comment par la population ?

R- Oh c'était très, très bien perçu hein, très bien perçu. Bon on arrive ici enfin, pas moi, mais mes parents ont a, ma mère est arrivée avec mes frères y avait pu rien hein.

Q2- Ils sont revenus en quelle année ?

R- Ils sont rentrés en... enfin y a eu deux, ils sont partis d'abord en 14, on les a évacué dans les Ardennes et ils sont revenus presque tout de suite, pis après on les évacuait sur Mâcon. Ils sont revenus dans les années... 17 je crois, ils sont revenus quand euh ils ont senti qu'les guerres, et en, en même temps Miss Morgan est arrivée ; avec du matériel hein, avec des casseroles, avec des... les tables, les chaises comme ej'vous disais et tous, tous les carreaux qui avaient été euh... brisés, ils avaient... une euh... une toile huilée, jaune un peu dans c'goût là, j'me souviens bien d'ça, toutes les... les maisons euh... un... bon pis y avait pas l'électricité hein. Oh c'étaient les bougies, c'était la lampe à essence.

Q- Mais euh... les, euh... vous dites euh... Miss Morgan avait euh... des meubles ou euh... du mobilier euh...///

R- Oui. Ils avaient amené tout ça.

Q- ça venait d'où, des Etats Unis ? ou c'était euh... via, via euh... Miss Morgan et...

R- C'était via Miss Morgan mais là je... peux pas m'souvenir hein. Je peux pas souvenir.

Q- Est-ce qu'il y avait un style particulier du mobilier ?

R- Oui, oui, oui, oui c'était... vous savez on avait tous la même table, les mêmes chaises, la même euh... buffet, la même armoire en espèce de ( ? ? ?) vous savez un p'tit... un p'tit bois qu'était très fin mais et assez solide ah pis pour nous au départ euh... les casseroles, tout est, toutes les casseroles, tout c'était, c'est de l'aluminium. Donc j'pense que ça venait d'Amérique. A mon sens ça venait d'Amérique.

Q2- Vous nous avez parlé tout à l'heure de... l'instituteur et de la classe. Vous faisiez classe dans un baraquement ?

R- Euh... non les, l'école a, n'a, n'a pas souffert. Donc on... presque tous les élèves ont retourné euh... à l'école dans... enfin si y z'ont p't'être rafistolé l'toit évidemment mais enfin, on a///

Q2- Et, avec vos camarades est-ce que vous parliez souvent de la guerre ou est-ce que...

R- Oui. Très souvent. Ben à la maison on sait, le soir tous les jours hein. Tous les jours mon père repoussait son assiette, encore un qu'les boches n'auront pas. Ça voulait dire c'est un r'pas , tous les jours, tous les jours, tous les jours, tous les jours. Vous pensez qu'en 40 les trois frangins on était allumé hein. Hein. J'avais un frère qu'avait 20 euh... 26 ans, l'autre qu'avait euh... 28 ans, moi j'avais... en... 40, moi j'avais 19 ans donc euh... on était vieux, mais on a gardé très bon souvenirs de ces femmes.

Q- Alors vous disiez notamment euh... qu'elles donnaient des cours d'hygiène si on peut dire ?

R- Oui en même temps c'est c'que j'vous disais t'à l'heure, la puéricultrice chez les... chez les jeunes filles et les jeunes femmes. Parce que on n'avait pas beaucoup d'hygiène hein !

Q- C'était, y avait pas beaucoup d'hygiène parce que euh... c'était aussi euh... en raison de la guerre ?

R- Oui. Oui.

Q- Parce que ils vivaient en fonction de, de...

R- Pis, pis y avait une étape hein. 14 à ... 20, à 20, 22, 23 vous aviez un engouement dans les... dans la santé, dans l'hygiène et tout hein.

Q- C'était, elles étaient assez innovatrices alors dans le domaine ?

R- Comment ?

Q- Les américaines étaient assez innovatrices dans le domaine///

R- Oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui y z'ont, y z'ont animé. Alors bon euh... pour le, pour l'eau, ben l'eau, on allait chercher l'eau à la fontaine hein. Tous les jours euh... on avait deux ou trois... baquets... d'eau, pis on remplissait l'eau pour la... pour la journée ; pour laver les légumes et pis pour faire la toilette, mais la toilette était faite dans la cuvette. Papa, maman, la bonne et moi hein !

Q- Et, quels étaient ces principes d'hygiène euh... qu'on vous demandait euh... ( ? ? ?)

R- Y en avait pas hein. On a eu l'hygiène quand ces dames là ont... ont fabriqué leurs douches, ej'vous dis y avait 7 douches, existent toujours d'ailleurs, y sont pu utilisées mais, y avait 7 douches dans un endroit... que les américaines avaient acheté dans une maison qui existe toujours d'ailleurs cette maison là, y avait 7 douches et deux baignoires. Et l'hygiène a commencé là si vous voulez, la, la...///

Q- C'est-à-dire qu'à, même avant la, même avant la guerre on n'avait pas de baignoire ni de...

R- Ah non, non, non. Ici, non hein c'est un p'tit village. L'eau, on avait l'eau quand même. On avait l'eau aux fontaines, y avait 7 fontaines... donc on avait d'l'eau, mais alors fallait charrier l'eau pour euh... pour la mère faire la lessive pis fallait r'charrier l'eau sale dans l'caniveau pour foutre ça dans les fossés.

Q2- Et est-ce qu'elle vous réunissait à certains moments pour vous parler de ça, les dames américaines ? Est-ce qu'elles vous prenaient en disant euh je vous recevrai ce soir tous ensemble, est-ce qu'elle vous faisait un cours ?

R- Ah non, non, non. Non, non. Non. Non. Moi j'ai pas souvenance de ça. Si, elles faisaient les cours dans l'foyer pour le... le... toujours pour les jeunes filles et pis les garçons euh... euh faire de... des dessins et pis... faire du modelage aussi, on faisait du modelage avec la... l'argile.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer