Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

La préservation des hortillonnages de Rivery et ses maraîchers

L'entretien des hortillonnages, le rôle du syndicat intercommunal et les problèmes causés par ce syndicat

Q- Comment ça se passe un peu l'entretien, vous vous l'entretenez euh… comme à l'ancienne en fait…

R- Ben c'est-à-dire que les… les fossés on les entretient plus on les fait entretenir par l'association, on rénumére la… l'association et il nous fait le travail, l'association nous fait le travail que on… on…

Q- Je croyais que c'était le, le syndicat intercommunal qui s'occupait justement de… d'entretenir les… hortillonnages non ?

R- Non non absolument pas, euh bon on vous a peut-être pas bien trop bien tout expliqué, il y a plusieurs sortes de syndicats et d'associations dans le site des hortillonnages, et je vais commencer par la première, c'est celle, ça vous allez comprendre un p'tit peu, c'est le syndicat des professionnels, syndicat des hortillons professionnels, qui regroupe les professionnels en titre ; le deuxième c'est euh l'association des canaux des hortillonnages, pourquoi une association des hortillonnages, j'vous explique en allant hein hein si vous voulez, pourquoi l'association des canaux des hortillonnages, tout simplement parce que du fait que c'est du privé, au début du siècle, les professionnels n'avaient plus le temps d'entretenir justement les rieux, les rieux ce sont les voies navigables qui, qui servent à circuler, qu'on appelle des servitudes tout simplement, donc les communes avec le temps, il y a eu une, une commission exécutive qui s'est formée sous la tutelle de la préfecture, et ces gens étaient payés, étaient rémunérés par… les taxes des bateaux et des terrains, ensuite est venu les cabanons, ensuite est venu les moteurs à bateau et tout ça nous payons de ( coupure) justement pour que cette commission exécutive continue d'entretenir euh ces… ces rieux, il faut savoir entre parenthèse que chez nous, nous donnons 8000 francs de de charges par an pour entretenir les rieux, que nous euh… nous avons devant, devant la façade, et ces 8000 francs représentent aux environs d'un centième des 1200 propriétaires qui existent dans le site… hein… alors ensuite vient je dirais euh… le syndicat intercommunal, à quoi sert le syndicat intercommunal, à entretenir tout simplement les abords des hortillonnages, et le port… les… tout tout c'qui est port à bateau, tout c'qui est euh… euh… loisirs, comme le canoë kayak de Rivery par exemple, ils ont construit une base qui a coûté euh… 1 million de francs, 100 millions de centimes, euh… que j'ai critiqué moi-même hein je vous le dis tout de suite, l'île aux fagots qui accueille 5000 enfants, du personnel qui n'est pas compétent, qui salit le professionnel hortillon, euh… sert à tout ça, et sont rénumérés euh… indignement, du fait que… ben ils sont payés au-delà des… de ce que vous gagnez pas alors c'est quand même illogique, c'est quand même il y a quand même beaucoup de travail à faire, et on découvre tout ça en allant, et ce syndicat intercommunal ne veut absolument pas écouter les professionnels///

Q- Mais j'veux dire ce syndicat intercommunal il é été motivé euh… sa création a été motivée par quoi exactement, par qui…

R- Oui ce syndicat intercommunal, en deux mots il y avait un projet, dans le site des hortillonnages, et c'est comme ça que le syndicat intercommunal euh… j'ai l'impression moi le syndicat intercommunal qui, qui, qui décourage les professionnels pour s'emparer en deux mots, et c'est… et c'est des mots qui sont pas trop forts, pour s'emparer du, du , du site, je l'ai vu, à la mairie d'Amiens, au temps de monsieur Téllier, pour s'emparer du site des hortillonnages pour faire un parc de loisirs, il y avait des plans pour faire du vol à voile, faire du canoë kayak pour faire de… des promenades, les uns professionnels et éventuellement aussi pour servir de vignobles ça c'était le syndicat intercommunal, et aujourd'hui on s'aperçoit, je me suis aperçu ( ???) dans les dernières années que ils ne… ils faisaient des faux semblants, ils achètent des terrains pour les professionnels en sachant qu'ils vont se casser la figure, ça c'était la politique avant du syndicat intercommunal, c'était s'emparer des hortillonnages, grignoter tout doucement parce qu'il fallait, il faut savoir qu'ils ont un budget tous les ans pour acheter des terres dans le site des hortillonnages///

Q- Donc ce budget vient de où alors ?

R- De la ville d'Amiens, et il faut savoir que la ville d'Amiens au syndicat intercommunal donne 87% du budget du syndicat intercommunal et le reste les 17% était réparti entre Rivery et Camon///

Q- Ah d'accord…

R- Alors euh… bien sûr vous allez dire pourquoi… pourquoi que c'est réparti comme ça, peut-être par le nombre d'habitants mais aussi euh… de la volonté de… de nuire aussi puisque il y avait euh… à c'moment là 3 maires communistes et la ville d'Amiens, c'est, c'est une belle histoire quand même quand quand on y pense pas, la ville d'Amiens avec monsieur Delignières avait prévu son départ, et il y avait un maire de droite pour deux maires de gauche, et aujourd'hui, je vous raconte tout ça parce que euh… et aujourd'hui on s'aperçoit que c'que… c'que j'avais pensé, c'que les autres avaient pensé aussi mais qui, qui ne le disaient pas, c'est que le syndicat intercommunal voulait s'emparer des hortillonnages et que ce n'est plus la politique d'aujourd'hui, la politique d'aujourd'hui c'est remettre la culture maraîchère en route, parce que moi j'avais demandé qu'au niveau du plan d'occupation des sols qu'on interdise en totalité, mais en totalité tout c'qui est béton dans le site, et le syndicat intercommunal, il y a plusieurs années, m'a soufflé un terrain, un terrain de 30000 mètres, de 3000 mètres carrés, 30 ares qui a… et depuis c'temps là qui est resté euh… inculte, et qu'ils ont construit une passerelle dessus, une passerelle de 30 millions de centimes, et il fut un moment qu'il y avait des terres à vendre dans le site des hortillonnages pour les professionnels, on n'pouvait pas acheter, on avait de l'argent pour faire une passerelle en… en ferraille, mais on, on avait pas d'argent pour pour construire, alors c'est pour ça que je suis certain de c'que j'dis, c'est que l'ancien syndicat intercommunal voulait nuire aux professionnels hein…

Q- Mais et actuellement au niveau des professionnels, il n'y a pas dans l'idée de créer une coopérative ?

R- Peut-être///

Q- Puisque semble-t-il il semble avoir une bonne entente entre///

R- Oui mais peut-être mais moi j'y suis opposé, opposé pourquoi, parce que le… justement le président du syndicat intercommunal monsieur Ponthieux, c'est un peu son objectif avant les élections, et j'lui ai dit au cours d'une réunion, monsieur Ponthieux est-ce qu'il serait pas souhaitable, avant d'faire ça, c'est de créer, justement, dans certaines surfaces qui sont pratiquement à l'abandon, sur un certain côté de Camon, au lieu de mettre des petits jardiniers ceci cela de, de d'essayer de remettre la culture maraîchère en route, et lorsque ces, ces particuliers, puisqu'on reste seulement à deux trois, de… de bien… les mettre en route et une fois qu'ils seraient en route, là peut-être faire une coopérative, hein, plutôt que de de trouver à deux ou trois professionnels, plus ou moins sérieux et puis euh… moi c'est c'que j'vois, je verrais plutôt des petits professionnels qui s'installent, qui commencent qui mettent en route, parce que vous savez lorsque vous êtes en… dans l'engrenage d'une, d'une coopérative, il y a les contraintes et tout ça…

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer