Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

La deuxième Guerre Mondiale à Saint-Leu d'Esserent : armements et combats

Les bombardements alliés effectués grâce aux renseignements des résistants


R- Alors est-ce qu'on parle des bombardements maintenant ?

Q- Oui on parle des bombardements, je crois que c'était quelque chose de très très important les bombardements à St Leu, d'ailleurs la ville a beaucoup souffert, a été presque entièrement rasée…

R- Oui euh… oui oui, euh… ça a été une catastrophe. J'vais d'abord vous donner une idée du nombre de bombardements par mois, bon ça les, les premiers bombardements sérieux et importants ont démarré en mars 44, en 43 euh… les installations étaient à peu près terminées, euh à partir de mars 44, euh les, les alliés ont commencé à venir bombarder, il y en a eu 4 en mars 44, 3 en avril 44, 7 en mai 44, 8 en juin 44 et 8 très importants en juillet 44, 14 en août 44, le… l'un des bombardements, celui de juillet, du 4 au 5 juillet 44 a été très très très violent, très violent et… il y en a eu un autre donc le… le… 18 août, euh pardon, non la nuit du 4 au 5 août très très important également.

Q- Alors il y avait une présence aussi euh… une présence de la DCA allemande très importante aussi, une DCA qui était placée dans la plaine…

R- Oui, et il y en avait, il y en avait aussi, et il y en avait aussi euh… dans un rayon de 10 kilomètres à la ronde, et il y avait les tours qui annonçaient le, l'arrivée des, des vagues, il y avait une tour euh… qui avait été installée par les allemands euh… de l'autre côté du bassin creillois, euh au nord de Creil, dans une commune qu'on appelle Laigneville au… en haut d'un grand monticule boisé, qui fait… 150 mètres ou 200 mètres de haut, les allemands avaient installé là, un système pour euh… au son, ils prenaient les sons et ils prévenaient ici en disant il arrive des avions il faudra faire très attention…

Q- Il y avait une sirène, il y avait une sirène ?

R- Non non, ils prenaient le son des avions, vous savez que lorsqu'il arrivait euh… cent, euh… quelques escadrilles, une centaine d'avions euh… la nuit surtout quand il y a, bon il y a pas souvent d'bruit, ça fait du bruit hein, euh on l'entend hein, c'est, c'est une masse qui passe hein, il y en avait une autre aussi euh… entre Clermont et Pont St Maxence, entre Sacy le Petit et Grandfresnoy, c'est deux p'tites communes, il y a là aussi un monticule, j'ai eu l'occasion d'ailleurs d'aller voir, il reste encore des traces des… des niches où les allemands se planquaient en cas de bombardement, enfin il y a jamais eu de gros bombardements à ces endroits là, parce que c'était pas tellement visible, un pylône… c'est tout et il y avait des gens qui étaient à l'écoute, pour euh… prévenir donc ici les DCA.

Q- Alors ces bombardements, c'est dû en partie à la présence des V1, donc que les alliés connaissaient ?

R- Les alliés avaient connu donc, par l'intermédiaire des gens qui étaient… qui avaient fait servi de, de passeurs du café du bord de l'Oise, et puis il y avait aussi euh… la population qui se qui se doutait de quelque chose, on voyait bien qu'il y avait quelque chose d'anormal hein, euh pourquoi une telle installation de défense euh… il fallait qu'il y ait quelque chose de très important et euh… il y a eu, il y a eu malgré tout quelques fuites, il y a eu, il y a eu deux, deux personnes qui étaient alsaciennes, qui étaient avec… enrôlées de force ici, qui ont servi eux aussi de, de… de passeurs pour transmettre des renseignements, on a jamais su exactement ni comment ni… parce que les véritables résistants n'allaient pas s'vanter auprès de personnes, euh, euh, on a vu à la libération en 1944, euh moi j'étais dans la Somme mais ça s'est passé partout comme ça, on a vu des gens euh… au moment même de la libération sortir avec des brassards, la plupart des gens, les gens se disaient, ce sont des rigolos, on les voit que maintenant comme ça mais, on pouvait pas les voir avant, il aurait été difficile qu'en 1943 par exemple le gars sorte avec son fusil en disant, moi j'suis résistant… le noyautage des résistants ne se faisait pas à grande échelle, il y avait un responsable résistant… qui était chef de groupe, et qui avait la responsabilité de 4 ou 5 personnes, pas plus… si on avait… mobilisé 50 personnes pour euh… pour une seule… affaire, les allemands se seraient rendus compte ils auraient dit mais qu'est-ce que c'est euh… il y a, il y a une compagnie qui se crée là hein, c'est pas possible… voilà, voilà pourquoi euh… tout ça s'est passé, de façon euh… sans faire de bruit et puis euh… par la suite il y a beaucoup de gens qui ont dit ben euh… on s'vante pas d'avoir fait quelque chose de sensationnel, enfin, chacun faisait pas un gros coup d'éclat, c'était la succession de petits coups d'éclat qui faisait des choses importantes, le résultat était beaucoup plus important, il y avait pas, il y avait moins de risques… tous les gros, toutes les grosses concentrations de… de maquisards ont subi de gros échecs, y'a qu'à voir le Vercors, malheureusement, c'était trop ouvert, à mon avis en tout cas, et il y a eu un massacre…

Q- Mais ainsi, en ce qui concerne les bombardements euh… les bombardements alliés euh… enfin les avions qui bombardaient St Leu d'Esserent, venaient de, de, de quelle direction exactement ?

R- Ils arrivaient de, de, d'Angleterre, tous venaient d'Angleterre…

Q- Est-ce qu'ils passaient par ce fameux terrain d'aviation euh…

R- Oui euh, oui euh… le chemin, le chemin direct pour la région parisienne venant de, d'Angleterre, c'est toujours d'ailleurs le même et… les avions qui partent de, de Roissy///

Q- De grandes lignes ?

R- De grandes lignes, prennent toujours ce chemin là, il y a d'ailleurs une balise qu'on appelle la balise de Montdidier, mais elle est à Maignelay dans l'Oise, euh… il y a une, une balise ici à Creil, c'est le passage euh… les avions empruntaient un chemin, allaient bombarder par exemple le dépôt SNCF de la Chapelle, au nord de Paris, passaient, euh passaient ne faisaient rien en descendant, mais euh… rencontraient euh… ou des avions d'chasse ou des choses comme ça et puis euh devaient quitter les lieux, bombardaient bien sûr, mais n'avaient pas le temps et les possibilités de, de faire le bombardement entier à l'endroit au but poursuivi, on avait donné mission aux uns et aux autres, vous ne devez pas rentrer avec des bombes, il vous faut bombarder au passage, au retour, même en prenant une petite déviation, il vous faut bombarder, à condition de rester en escadrille, ne pas euh… s'éparpiller, il faut bombarder un endroit précis et rentrer sans bombe, surtout si vous avez été touchés, ça peut arriver d'avoir des problèmes et… avoir les bombes être obligé de les lâcher n'importe où sur une ville, il faut profiter de l'occasion pour se débarrasser des bombes à bon escient, on bombardait donc un terrain d'aviation et le terrain d'aviation de Montdidier que je connaissais bien parce que j'étais à l'école, je poursuivais mes études à Montdidier, j'habitais une petite commune, et j'traversais le terrain d'aviation tous les jours avec un tortillard, sur la ligne Rosières en Santerre - Montdidier, on était bien placés nous dans le train pour entendre euh… il y avait même des allemands qui, qui prenaient l'train, très peu mais enfin il y avait surtout des gens qui étaient requis euh… de la région de Montdidier qui travaillaient au terrain d'aviation de Montdidier, eh bien euh… en remontant, souvent de nuit d'ailleurs, en remontant, ils lâchaient leurs bombes à Montdidier, les allemands se sont dits il faut qu'on fasse quelque chose parce que…

Q- Mais même les, les avions qui revenaient de St Leu ?

R- Peut-être, c'est pas impossible///

Q- C'est pas impossible

R- et les, et les, c'est connu j'ai d'ailleurs une, une carte de 1943 de l'armée allemande que j'ai là dans mon dossier, euh… qui est une carte ancienne d'état major française, elle est de 1919 ou 22, mais euh, qui marque bien le point central, Creil, et c'est la région euh… toute la région… y compris d'ailleurs la Somme, une partie de la Somme, bien détaillée, avec tous les points de niveau et tout, donc euh… les a, les allemands ont dit ben on va en créer un un peu plus loin…

Q- Un, un…
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer