Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Récit d'un mécanicien à la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte

L'impossibilité de fêter Noël en famille dûe au rythme de travail

Q1 : Et pour les fêtes de fin d'année, c'était aussi difficile ou… ?

R : Ah ben y'avait pas… On essayait de s'organiser un peu sur place. Par exemple, ceux qui étaient de nuit à Noël, bon ben, on s'organisait à plusieurs personnes pour essayer de s'faire un petit repas amélioré sur place, dans la sucrerie. Mais bon, c'est clair que… quand on finissait au 10 ou 15 janvier, il est clair que les fêtes de fin d'année, c'était… on n'y participait pas, hein, c'est clair. Oh non, en 12 heures, on pouvait pas. Après, quand on est passé à 8 heures, c'était un peu différent quand même, c'était… c'était un peu mieux quand même. Mais cela dit, bon y'avait quand même deux postes sur trois qui n'pouvaient pas en profiter, c'est clair hein. Celui qui tombait qui était d'après-midi, bon, y rentrait à 9 heures ou 10 heures du soir. Bon, à la limite, y pouvait encore organiser un réveillon ou quelque chose, mais les deux autres… C'est clair que c'était plus difficile.

Q1 : Et vous, vous avez vous avez vécu ces périodes-là comment ? Vous faisiez généralement…généralement la journée ou c'était bon, c'était distribué d'une façon équitable année après année ?

R : Oh c'était un peu, je dirais pas le hasard, mais… c'était… c'était pas organisé, quoi. Alors ça pouvait tomber qu'une année… Il suffisait que la campagne, par exemple, démarre une semaine avant, hein, parce que, généralement les postes, les personnes qui organisaient les postes pour la durée de la campagne, bon, en général, ils reprenaient à peu près les mêmes calendriers que l'année précédente. Mais il suffisait, par exemple, qu'il y ait une semaine, que la campagne démarre une semaine avant ou une semaine après puis vous vous retrouviez dans un contexte complètement différent, quoi. C'était plutôt, c'était plutôt ça qui jouait, hein.

Q1 : OK. Bien.

R : Mais enfin, il est clair que 12 heures, bon les fêtes de fin d'année, bon ça n'existait pas, hein.

Q1 : Vous n'avez pas vraiment passé de Noël en famille quoi ?

R : Oh non non. Oh 12 heures, non, c'était pas… c'était pas facile hein.

Q1 : Ouais.

R : C'était pas facile, hein.

Q1 : OK.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer