Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Récit d'un délégué syndical à la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte

La création des syndicats et les accords pour le reclassement des ouvriers de la sucrerie

R : On est passé aux 35 heures, alors, y'a du personnel qui a pu être reclassé.

Q : Et ils ont été reclassés comment ?

R : Ben, ils ont été reclassés dans les autres sites du groupe, une partie à Vic sur Aisne à l'époque et une partie à Origny.

Q : Ah bon ?

R : Oui, oui et ça a bien tombé. C'est pour ça que la direction, certainement, s'est décidée assez rapidement, parce que, en fin de compte, ça l'arrangeait un peu d'un certain côté, ça évitait de licencier… des liciments secs… des licenciements secs de personnes quand même assez jeunes, relativement jeunes.

Q : Ouais.

R : C'était… bon, à part que des licenciements, c'est toujours un peu des… quand même des problèmes sociaux un peu délicats.

Q : Et il a fallu reclasser ça comme ça, alors ?

R : Oui, ben, ça a permis d'en reclasser quelques-uns tout au moins.

Q : Mais vous disiez que ça vous avait évité de vous augmenter…

R : Oui, c'était un accord… d'ailleurs, vous verrez c'est écrit dedans… pendant deux ans, y'a eu un accord avec les syndicats et la direction et en même temps, le gouvernement bien sûr, fallait que ça soit… et pendant deux ans, donc, on n'a pas eu d'augmentation et ça a permis de reclasser un certain nombre de personnes.

Q : Ouais et euh… ben, justement, en parlant des syndicats, les syndicats… le syndicat de la CFDT…

R : Oui.

Q : Il a été créé avant que vous arriviez ou c'était… ?

R : Ah non, ça a été créé après.

Q : (???)

R : D'ailleurs, vous en a pas parlé un peu plus ?

Q : Oui, il m'en a parlé un petit peu.

R : Parce que lui, il en a fait partie un peu.

Q : Oui, il m'en a parlé pas mal.

R : Oui, oui.

Q : Mais justement, c'est… oui, ben, il m'a pas trop expliqué, disons… qu'on n'a pas eu vraiment l'occasion de se pencher plus sur le sujet, mais ça a été créé dans quel contexte déjà ce… ?

R : Oh, bah, c'est venu… disons que c'est venu un peu avec l'augmentation de la taille de l'entreprise, parce que arrivé à une certaine taille… comme je vous avais déjà expliqué, le comité d'entreprise, quand j'suis arrivé, il n'existait pas… il n'était pas géré par les salariés. Il était géré par un ou deux salariés, mais avec la direction. Il existait pas en tant que tel. Il y avait pas une organisation du… c'était surtout la direction qui s'en occupait et arrivé à une certaine taille d'entreprise, je ne sais plus exactement combien, mais il a fallu, là, qu'il y ait un comité d'entreprise…

Q : C'était obligatoire ?

R : Mais indépendant de la direction. La direction a versé des sommes en fonction du salaire des… de la masse salariale et là, c'est devenu obligatoire. Et puis, suite à ça, bon, disons que le syndicat était arrivé un peu dans la foulée, quoi, ça s'est…

Q : Ouais.

R : Bon, ça s'est fait, bon, naturellement c'est un grand mot, mais ça s'est fait un peu dans la foulée.

Q : Ouais.

R : Y'a une organisation qui s'est mise en place et puis, le syndicat est apparu comme ça.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer