Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Récit d'un délégué syndical à la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte

Les formations suivies par les ouvriers de la sucrerie

Q : Donc, vous avez dû suivre des… vous avez été obligé de suivre des des formations, je dirais pas à cause, mais pour accéder à des nouveaux engins comme ça au fur et à mesure ?

R : Ah oui, oui, oui, c'est comme je vous disais, bon, ça, par exemple, ce genre d'engin d'élévateur à fourche et par exemple, j'ai eu trois personnes dans mon équipe qui ont suivi des formations… c'étaient déjà des grutiers, déjà d'avance, et pour des nacelles… pour des nacelles, il fallait… il faut un permis spécial. Alors, ces gens-là ont fait une formation exprès.

Q : Et vous, vous en avez personnellement suivi beaucoup des formations ? Combien à peu près ?

R : Ah, des formations, bon, moi, j'avais… j'ai eu la formation de cariste. Bon, la nacelle, je ne l'ai pas eue, parce que bon, j'avais pas lieu de l'avoir, mais après, c'étaient des formations pour les postes en production pendant la campagne surtout. C'était… bon, moi, quand j'étais à Sainte-Emilie, j'avais déjà fait deux formations et j'avais fait une formation en sucrerie aussi pour… avec la raffinerie tirlemontoise qui venait faire des formations. A l'époque, c'était elle qui venait faire les formations en France. Alors, j'avais été à une formation à Lille à l'époque pour étudier tout le process… tout au début que j'ai commencé à travailler en sucrerie, pour étudier tout le process d'une sucrerie.

Q : Sainte-Emilie, ça appartenait à Lille- Fives aussi, non ?

R : C'était la Vermandoise…

Q : La Vermandoise ?

R : La Société Vermandoise de sucrerie.

Q : Parce qu'Origny, moi, on m'avait dit que c'était à Lille- Fives au début.

R : Ah, non, non, non, non.

Q : Non ?

R : Non, à Lille- Fives, y'avait… y'avait une sucrerie dans la Somme, c'était comment ? Dompierre en Santerre. C'était une sucrerie qui appartenait à la Vermandoise de Sucrerie, mais qui appartenait, en partie, à Fives- Lille et c'était une sucrerie où ça leur permettait de faire des essais de matériels. Y'avait un accord avec la Vermandoise de Sucrerie et ils essayaient du matériel là-bas, des nouveaux matériels ou des nouveaux procédés ou des…

Q : Ils faisaient des tests, quoi ?

R : Oui, oui, c'était un peu une usine.

Q : Une usine test ?

R : Une usine prototype, quoi, pour faire des prototypes. Bon, elle est fermée depuis une quinzaine d'années, mais ils faisaient beaucoup d'essais là-bas et y'avait un accord avec la SDS, ils étaient actionnaires dans la société.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer