Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

La culture betteravière à Bernot et le transport des betteraves à la sucrerie

Les avantages de la culture betteravière

Q1 : Alors, ben on va commencer en fait, vous êtes retraités depuis combien de temps ?

R1 : Ben depuis, tu te rappelles toi ?

R2 : T'as 83 ans, c'était…

R1 : Bon, je l'ai pris, j'avais 67 ans hein la retraite.

Q1 : Donc, il y a une petite vingtaine d'années.

R1 : Oui, c'est ça oui.

Q1 : D'accord. Et vous avez travaillé combien de temps à peu près ?

R1 : Oh ben j'ai travaillé jusqu'au moment où j'ai été en retraite, quoi j'ai commencé. J'ai repris la ferme que j'ai exploitée en 57. Alors, j'ai travaillé dans cette ferme-là jusqu'au moment de la retraite quoi. Oui, avant j'ai travaillé à la ferme familiale qui est en face quoi.

Q1 : D'accord. Et chez vos parents, vous produisiez déjà de la betterave ?

R1 : Ah oui, oui, bien sûr.

Q1 : Ils étaient déjà en relation avec Origny ou ?

R1 : Oui, oui, oui, oui.

Q1 : Donc, du temps où il y avait la raffinerie ?

R1 : C'était la distillerie quoi.

Q1 : Ouais, voilà.

R1 : C'est ça.

Q1 : Donc vous, quand vous avez commencé à exploiter, vous n'exploitiez que de la betterave ou ?

R1 : Ah ben non. C'est-à-dire, tout au début, aussitôt la guerre, on faisait encore du triennal, quoi, mais après avec la mécanisation de la culture, on a augmenté les surfaces et on faisait blé, betterave, orge. Au début, il y avait encore des chevaux, on faisait de la luzerne, on faisait de l'avoine, de l'orge de printemps, oui.

Q1 : D'accord. Et pourquoi avoir choisi spécialement la betterave ?

R1 : Ben y avait la proximité de la sucrerie qui facilitait les choses hein.

Q1 : D'accord.

R1 : C'était bien pour pour le blé, c'était comment dire, c'est c'est un bon un bon assolement quoi, commencer par la betterave, le blé, avant il y avait l'avoine, des trucs comme ça, et puis on revenait à la betterave. Et puis après, il y a eu beaucoup d'agriculteurs dans le coin, peut-être pas tellement, mais ils faisaient de la betterave seulement bientôt.

Q1 : Parce que la betterave facilitait la pousse du blé ?

R1 : Voilà, c'est ça oui. C'était un bon retour pour le blé quoi la betterave, c'est un des meilleurs quoi.

Q1 : D'accord. Donc on peut dire que vous avez choisi doncla betterave déjà pour le fait qu'il y avait Origny dans le coin ?

R1 : Oui, aussi, oui bien sûr. Et puis c'était un bon rapport à l'hectare, quoi c'était…

Q1 : Puis vous connaissiez déjà le produit quoi ?

R1 : Oui, oui, oui.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer