Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

La culture betteravière à Bernot et le transport des betteraves à la sucrerie

Les exploitations et les productions de betteraves à Bernot

Q1 : Et à Bernot, y avait combien à peu près d'agriculteurs qui produisaient de la betterave ?

R1 : Oh ben y n'avait 7 ou 8 hein.

Q1 : 7 ou 8 quand même ?

R1 : Oh oui, pas loin oui.

Q1 : D'accord. A production à peu près équivalente à la vôtre ou ?

R1 : Euh oui. Y avait 2, 3 plus grosses et puis après des moyennes, y n'avait 4 ou 5 quoi. Et puis y avait des petites fermes de 30, 30, 25 hectares quoi.

Q1 : Et ça ne vous a pas limité, je reviens un peu sur les quotas, ça vous a pas, vous n'étiez pas un petit peu limités quand même ?

R1 : Ah ben si.

Q1 : Fallait trouver le juste milieu quoi.

R1 : Ben oui hein. On savait ce qu'on avait à produire en tonnage quoi. Alors, fallait s'organiser pour faire les semis en conséquence.

Q1 : Et qu'est-ce qui se passait quand une année de bonne récolte, il y avait un surplus ?

R1 : Ben là, c'était payé en quota C comme on l'appelle.

Q1 : D'accord. Vous aviez votre quota A ou B mieux payé et le reste c'était payé payé moins en fait.

R1 : Payé moins oui.

Q1 : D'accord.

R1 : Alors, y avait l'avantage, ben à la sucrerie, les quotas C, y z'étaient mieux payés que dans le privé.

Q1 : Pourquoi ?

R1 : Eh ben parce que c'était une coopérative, y avait, il fallait quand même conserver de l'argent pour l'investissement, quoi mais.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer