Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier, délégué syndical à la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte

Les accidents mortels et le manque de sécurité

Q : Ah ouais, ben ouais, j'imagine. C'est étonnant qu'il n'y ait jamais réellement eu de gros accidents ? Des pertes de contrôle ?

R : Y'a eu un mort une fois. On peut se poser la question si les gens… est-ce que les gens avaient bu, pas bu ? Le type y s'est tué d'une passerelle, d'une passerelle à 22 mètres, parce qu'on avait retiré les caillebotis.

Q : Ouais.

R : Et on avait pas fermé la passerelle. Et le gars qui avait fait ça, bon, on pouvait pas prouver qu'il était à jeun ou qu'il avait bu parce que le type, quand il est tombé, nous, on l'a su bien après, donc il s'était déjà couvert parce qu'il fallait que ça…

Q : Fallait pas que ça se sache quoi ?

R : Sache tout, non, non. La vérité, elle s'est sue longtemps, très longtemps après. Mais bon, malheureusement, y'avait un gars de 38 ans qui était mort.

Q : Ouais. Et ça s'est passé en quelle année à peu près ?

R : Mais ça s'est passé en 71 ou en 72.

Q : Ah donc, dans les débuts où vous étiez dans la boîte.

R : Au début, oui, tout au début. C'est d'ailleurs aussitôt après qu'on a monté un syndicat et que… parce qu'il y avait des choses qui étaient… qui étaient un peu trop criantes : manque de sécurité.

Q : Vous manquiez vraiment de sécurité ?

R : Ah, y'avait aucune sécurité, aucune sécurité. Y'avait aucune échelle qui était dans des normes potables. Y'avait les palans de levage, ils étaient jamais vérifiés. On avait une grue qui tenait debout avec des fils de fer. C'était vraiment…

Q : Avec des fils de fer ?

R : Moi, j'ai vu une fois le le poids avec la grue avec le crochet… vous savez y'a un poids au-dessus, ça faisait, j'sais pas moi, peut-être 200 kg ce truc-là, le gars, il avait ça en haut de sa flèche, qu'est-ce qui s'est passé ? J'en sais rien, vlan. Un type qui soudait à un mètre de là, quel bond qu'il a fait. Il l'avait sur la tête, c'était pareil.

Q : Ah ouais ?

R : Ouais, ouais, parce que le gars qui était sur la grue…Il a pas su

Q : Ça pèse des tonnes ça ?

R : Il a pas su bloquer son câble. Y'avait plus rien qui tenait là-dessus.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer