Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier, délégué syndical à la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte

Les maisons prêtées par la sucrerie

Et j'ai entendu dire qu'Origny, d'ailleurs, enfin du moins la sucrerie avait construit des…

R : Des logements pour le personnel.

Q : Ouais. Vous en aviez bénéficié, vous ?

R : Non, moi, j'en ai pas bénéficié… enfin, j'ai pas voulu en bénéficier, j'ai acheté un logement moi-même, mais y'avait, dans une rue-là… ils avaient… oh, ils avaient une bonne douzaine de logements. Bon, ils vendent au fur et à mesure. Maintenant, il doit en rester un un, deux, là ils ont vendu, ouais, il en reste deux, quoi.

Q : Deux logements ?

R : Deux logements pour loger les ingénieurs qui viennent… un ingénieur qui s'en va, un ingénieur qui arrive, donc y'en a qui demande un logement. Donc, ils ont deux logements disponibles comme ça, mais tous les autres, ils ont vendu aux ouvriers qui y avaient à l'intérieur, qui y habitaient.

Q : D'accord.

R : Mais ils ont facilité les choses. Mais c'est vrai qu'ils ont… Probablement les trois quarts des gens qui habitaient dans ces maisons-là, si y'avait pas eu la sucrerie qui s'est investie là-dedans, ils auraient jamais… ils auraient pas fait construire.

Q : Ah bon ?

R : Ils avaient pas les moyens.

Q : Ouais.

R : Ils avaient pas les moyens.

Q : Et ça représentait beaucoup… du moins les gens qui travaillaient dans la sucrerie, c'étaient beaucoup… c'était en majeure partie des gens du coin, j'imagine ?

R : Ah oui, c'étaient que des gens du coin qui travaillaient. Au départ… Maintenant, non, maintenant, maintenant, si vous allez dans la sucrerie, vous avez 80 % des gens qui sont de l'extérieur.

Q : Ah bon ?

R : Qui sont venus de l'extérieur et qui travaillent. Moi, j'suis venu de l'extérieur, et pis j'en connais… le contremaître auquel…Lui, il est venu, il était plutôt dans l'informatique.

Q : Ah oui, y'avait déjà des postes d'informatique ?

R : Voilà, il a démarré l'informatique à la sucrerie. Il était électricien de métier, mais il a démarré avec un ingénieur, qui est décédé d'ailleurs, à l'informatique. Ils ont beaucoup travaillé, beaucoup, beaucoup, beaucoup travaillé. Ils ont pas compté leurs heures.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer