Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Le travail d'un coltineur de sacs à la sucrerie de Montcornet de 1949 à 1987

Les relations amicales entre ouvriers

Q1 : Mais, y'avait une bonne entente quand même entre…

R1 : Oh oui, oui, ben lui, c'est un électricien comme ça, lui. Oh, oui.

Q1 : Ouais. C'est une bonne entente entre ouvriers en général ?

R1 : Ah oui, oui, pour ça, oui, oui, oui. Ah oui, oui. Ah oui. On avait qu'à être embêté, y'avait tout de suite du renfort, s'il pouvait, il venait te donner un coup de main, ça c'est certain.

Q1 : Ouais ? Mais euh… vous parlez pour l'électricien ou pour tout le monde en général ?

R1 : Ah, ben, l'électricien… en général, bon, ils étaient à 7-8 électriciens en tout, je me rappelle plus combien, y'en avait toujours au moins 6 qui étaient bons. Y'avait toujours une paire qui… mais enfin, y'avait toujours 6 électriciens valables.

Q1 : Ouais.

R1 : Oh, mais même des contremaîtres pareil. Y'avait des chefs qui étaient valables. on l'appelait, et pis, il habite à Lille et vous n'allez pas le voir, ça m'étonne.

Q1 : Qui donc ?

R1 : Oh lui, lui, ah ben lui, il est rentré tout jeune, hein, au moins dans les années… attends, il est de 24 ce gars-là, 34, 40, il est rentré dans les années 40…40

Q1 : Ouais, on l'a.

Q2 : Il habite à Lille.

Q1 : Il habite à Lille, oui.

R1 : Oh oui, oui, lui, il en sait encore…

Q1 : Par contre, on n'a pas son numéro.

R1 : Ah, ben, je peux vous le donner.

Q1 : Ah, ben, volontiers, s'il vous plaît.

R1 : Parce que lui… lui, il connaît plus… plus fort que moi, lui. Il est plus fort que moi là-dessus, hein.

Q1 : A propos de quoi ?

R1 : Parce que lui, il est contremaître et tout. Il a été contremaître là-bas à la sucrerie, lui. Pis, il a rentré tout jeune avec son père.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer