Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Le travail d'un coltineur de sacs à la sucrerie de Montcornet de 1949 à 1987

La surveillance des silos

Q1 : C'était un travail très très long alors ? Vous deviez faire des journées plus longues que… ?

R1 : Mais moi, c'est pas moi qui faisait ça. Moi, ben moi, j'étais à la surveillance du silo, moi. Moi, c'était ça. Moi, c'était remplir le silo, pis la surveillance.

Q1 : Et vous étiez à combien, donc, dans ce secteur-là d'activité de la sucrerie ?

R1 : Pour le sucre ?

Q1 : Oui, pour la… pour la surveillance des silos.

R1 : Pour la surveillance des silos, on était un par poste déjà.

Q1 : Y'avait combien de postes ?

R1 : Oh, y'avait trois postes, sans arrêt. Alors, après, y'avait… bon, y'avait une équipe, une équipe qui venait… qui était postée aussi. Ça dépend, y'a des moments, ils n'étaient pas postés tout le temps. Y'a des moments… ça dépend les trains de sucre, hein, parce que, alors on faisait des trains de sucre en sacs, 12.000 quintaux, fallait qu'il soit fait le train en 3-4 jours.

Q1 : Ouais ?

R1 : Ah oui, oui, alors on en pesait… j'sais pas si c'est une quinzaine par campagne… pis après, on pesait au moins… j'sais pas si c'est 7-8 trains en vrac, les gros trains… des gros gros wagons en vrac. Vous le verrez là sur la cassette…

Q1 : Ouais.

R1 : Des gros gros wagons de 72.000 tonnes de sucre. On mettait une heure et demie… Ouais, ah oui.

Q1 : Vous mettiez autant que ça pour euh… pour traiter un wagon ? C'est… y'avait combien de…

R1 : Oh ! Environ, quand on marchait bien… quand on marchait bien, on marchait à peu près dans les 25 à 28 tonnes à l'heure.

Q1 : Ouais ?

R1 : Oui, oui.

Q1 : Ah c'est énorme ?

R1 : Oui, ah, oui, oui.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer