Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un conducteur tracteur à la sucrerie de Francières de 1947 à 1969

Le paternalisme

Q1 : Y avait un syndicat dans l'usine ou pas ?

R1 : Ben, dans l'usine, y avait, y avait un syndicat, mais, jamais, y donnait l'ordre d'faire grève.

Q2 : Ouais.

Q1 : Et sinon le patron y vous aidait quand vous aviez des soucis, euh, si vous deviez aller sur Paris, y vous prêtait une voiture et tout ça, non ?

R1 : Ah oui. Ah oui, oui, quand y avait des foires agricoles, là, y z'envoyaient un car ou deux, ça dépend du nombre qu'on s'inscrivaient.

Q1 : Donc, y z'organisaient quand même des sorties ?

R1 : Oui. Nous, nous, rien que nous, à la, à la ferme, on avait, tous les deux mois, on avait deux jours, on allait visiter soit des, où c'est qui font des semoirs à blé, après c'étaient des autres ( ? ? ?) pour savoir tout. Même pour l'permis de conduire avec les gendarmes.

Q1 : Ouais, donc, y avait des formations, en quelque sorte.

R1 : Oui. Premiers secours de, pouvait faire quand y a un blessé ou quoi. On a, on a fait ça aussi. On a l'diplôme.

Q2 : C'est bien.

R1 : Ben moi ça m'a servi une fois quand même. Y avait une dame qui avait été, ( ? ? ?) alors j'ai été l'voir. J'avais l'papier sur moi, j'ai été voir. Elle dit, Monsieur, Monsieur, j'dis qu'est ce qu'y a, qu'est ce que vous avez ? Regardez mon genou, mon bas il est craqué et ça m'fait mal. J'ai pris ce couteau, pis j'ai coupé, pis ça y est. Ah, merci Monsieur, j'suis bien soulagée, qu'elle m'dit ; ça un bas je dis vous en rachèterez un autre.

Q2 : Eh, euh, votre femme elle travaillait aussi à la sucrerie ?

R1 : Non, non. Elle travaillait pas. Y avait assez de ménage à la maison.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer