Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un conducteur tracteur à la sucrerie de Francières de 1947 à 1969

Les actions sociales des patrons

Q1 : Et, y avait pas de bal, tout ça, y avait pas de bal ou de soirée.

R1 : Non.

Q1 : Non.

R1 : A Estrées, y avait des bals, ben, les jeunes, les jeunes qui z'aimaient s'amuser, y z'y allaient. Après, ben, y faisaient de drôles de yeux pour leur travail quoi.

Q1 : Y avait des colonies de vacances aussi, non.

R2 : Ben oui.

R1 : Ah oui, ben ça, c'est, ça remonte plus loin, ça.

R2 : C'est du temps de Madame Benoît.

R1 : Le Monsieur, comment qu'c'est qui s'appelait, lui.

R2 : Y z'allaient à Chapois.

R1 : Y z'allaient à Chapois, là bas. Y z'avaient loué un château pour, euh, pour des colonies de vacances, des enfants des ouvriers. Alors, là, c'est pareil, y avait, y fallait des ouvriers pour monter les lits, pour donner un coup de main là-bas, tout ça, ben… Moi, j'ai jamais été. J'devais y aller, mais comme j'avais pas d'gosse qu'y z'y allaient, alors, j'ai pas été. Y z'ont dit, priorité à ceux qui z'ont des enfants. Alors comme ça, j'ai jamais été en colonie à Chapois.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer