Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

La fabrication du velours

La fabrication du velours Cosserat à Amiens

Q.1 : Vous parlez des lisses, donc les métiers à tisser pour faire des velours à côte et des velours lisses, c'était pas les mêmes ?

R.1 : Non, c'était pas les mêmes. A ce moment-là, c'était pas les mêmes. Parce que les mouvements des lames, la provocation du mouvement des lames n'était pas pareille... Les uns, c'est un terme, c'était... On appelait ça "en lève et baisse" c'est-à-dire que, au moment où les lames se lèvent et... ça va... mais si elles restent deux fois en hauteur, elle a un léger mouvement de descente pour mieux remonter... c'est-à-dire elle lève, elle baisse ! Ou alors, elle lève carrément, elle baisse carrément... Ou alors, au moment où les lames restent dans une certaine position, elles reviennent mais elles ont un petit mouvement... Pour que ce soit plus souple, c'était des lisses en coton. Et on a essayé des lisses métalliques sur ces métiers à lisses de coton mais les lisses étaient vite cassées, vite usées. Alors c'était pour ça qu'il fallait avoir des lisses de coton...

Q.1 : Et qu'est-ce qui don... qu'est-ce qui donnait les côtes, en fait,... qu'est-ce qui donne les côtes sur le velours ?

R.1 : Ça, c'est... c'est un cours de tissage que je devrais vous donner... D'abord pour faire du velours, il fallait un minimum d'au moins six lames comme ça... Et les fils de chaîne qui sont rentrés dans ces lames, sont rentrés selon un certain ordre... déjà...
Alors, c'était par exemple 1.3.5.... 2.4.6.... Les fils étaient rentrés donc dans la première lame, dans la troisième, et dans la cinquième et ainsi de suite... Et quand les fils se soulèvent, ils forment plus ou moins des ponts, et c'est ces ponts qui seront coupés... Mais, il faut voir sur le métier à tisser... C'est assez complexe ! C'est assez complexe !

Q.2 : En fait la grosseur de la côte, ça dépend de...

R.1 : Et de la grosseur du fil et du nombre de fils qui vont servir à faire... les tunnels... si vous avez des fils qui lèvent... je n'sais pas si je vous l'ai montré l'autre jour... un truc que j'avais fait... je l'ai emmené à l'usine... Là, par exemple, il se lève un fil sur deux. Et après, il va se lever qu'un fil sur huit... Donc au moment où vous allez avoir le fil qui va se soulever, un sur huit, il y en a sept qui sont en bas... La trame va passer au-dessus... Et c'est cette partie de trame qui est au-dessus des fils de chaîne qui va être coupée pour former le velours...Et je vous disais qu'on lève un fil sur deux donc on peut dire, il se lève les fils 1.3.5.7. et ainsi de suite tous les chiffres impairs pour faire le fond, après il va y avoir deux fois la trame qui va faire des longs flottés dessus et la quatrième trame qu'il va y avoir, ça va être les fils 2.4.6.8.10 qui vont se soulever à leur tour, de façon à bien nouer les fils... que les fils se mélangent bien... comme quand vous faites... une reprise de chaussette, en fait... hein ! un fil au-dessus, un fil en dessous, un fil au-dessus, le coup suivant ou quand les gosses, en maternelle, avec des papiers, ils enfilent pour faire des... des coloriages ou des trucs comme ça, c'est ça... c'est les.../// Au moment où on va faire le velours, il y a un fil sur huit, le 1, le 9, ainsi de suite qui va se lever pour pouvoir... un long flotté de trame et plus vous allez... Je vous dis comme ça... Huit... comme ça pourrait être douze pour avoir encore un plus long flotté de trame... ou quinze ! Plus vous mettez de fils qui restent en bas au moment du passage de la navette qui va faire le... velours, plus votre côte va être large.

Q.2 : C'est ça qui fait la côte en fait ?

R.1 : C'est ça qui fait la côte.

Q.2 : Le fil qu'on laisse en-dessous

R.1 : Voilà. Voilà... Au moment où vous allez passer la trame qui va faire le velours, il va... se... c'est ça qui va faire le long flotté de trame. Le coup suivant, ça va être le contraire... ça va être comme ça... hein ! Ça va être, euh... De façon à ce que tout se tienne ensemble ! Ce que ça... ce qu'on appelle le... le plancher et les fils qui sont au-dessus, c'est le velours.

Q.2 : En fait, il y a un plancher et après, on fait le velours ?

R.1 : Donc, on va couper la partie supérieure du velours... Après, vous allez avoir là... un long flotté de trame et c'est ce flotté de trame qu'on va couper sans toucher le fond.

Q.2 : Pour faire les côtes ?
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer