Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier turbineur à la sucrerie de Montcornet

L'ambiance entre les ouvriers et les contremaîtres

Q : En fait, on a l'impression qu'entre, entre les ouvriers y avait une bonne ambiance avec les blagues tout ça, mais c'est avec les contremaîtres que ça se passait pas très très bien.

R : Mais c'est-à-dire, si ça se passait bien, si vous voulez, mais y a des moments, bon y allaient un ptit peu loin quoi. Alors, bon ben y fallait pas se laisser faire. Celui qui s'laissait faire hein, tant pire hein. Enfin, euh, bon tout le monde voulait garder sa place tout ça, c'est ça aussi hein. Parce que être commandé par quelqu'un qui sait, bon, ça va, mais quand vous êtes commandé par des gars qui, par exemple, qui n'y connaissaient rien, pis qu'y venaient vous dire, par exemple, eh attention, y vont arriver ou ceci ou cela, là moi ça m'plaisait pas ça. Ah non, non. Ben non, c'est pas parce que les caïds arrivaient qui fallait faire ceci cela, non. Mais enfin, c'était, on s'entendait quand même. On s'entendait quand même.

Q : Et y avait euh, une vie, enfin, y avait une vie d'entreprise en dehors de l'entreprise ? J'm'explique, y avait euh, est-ce qu'y avait des activités euh…

R : Ah non, non, ah non, non.

Q : A côté qui proposait, genre des trucs de pêche, de chasse, ou…

R : Non, non, non. Ah si, y z'avaient fait une fois, y z'avaient loué un étang à ( ? ? ?) tout ça, bon on a fait des trucs de pêche, tout ça, oui, entre nous, tout ça, oui. Si, on l'a fait ça, oui. C'était le comité qui avait fait ça. Ouais, mais ça n'a pas duré longtemps.

Q : Ouais.

R : Non.

Q : Pourquoi ?

R : J'sais pas. J'sais pas pourquoi. ça a arrêté, bon c'est tout.

Q : Et entre vous, vous vous retrouviez, euh, avec vos copains, euh…

R :Ah oui, des fois oui, moi j'allais des fois à Montcornet comme ça entre copains, on s'en reparlait tout ça. Pis, moi, j'avais une bonne entente, bon j'étais turbineur, après en dernier, fallait surveiller au magasin à sucre en même temps, tout ça, comme on n'avait plus grand chose à faire tout ça, fallait, surveiller, on avait plusieurs trucs à faire quoi. Et ben, on s'entendait bien.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer