Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier turbineur à la sucrerie de Montcornet

Les contrôles de sécurité à la sucrerie

R : Surtout qui y avait des contrôles, hein. On avait des contrôles, alors à chaque coup qu'y avait un contrôle, chaque coup j'y avais droit.

Q : Y avait des contrôles de ?

R : Des contrôles, une dame qui venait pour contrôler, on devait mettre des gants, on devait attacher l'échelle, alors, moi j'posais la question, ben, comment voulez-vous monter en haut ?

Q : Si on attachait.

R : Y fallait quand même monter bon, ben les gants j'veux bien, après c'étaient les lunettes quand on meulait ou quand on soudait, tout ça. Alors, on était marqué, on était, elle nous marquait, c'est-à-dire qu'on nous disait, ben ça y est Marius t'a core été marqué à l'encore rouge. Ben oui, parce que t'avais fait une faute, mais une faute, alors un beau jour, j'ai dit, bon, pour mettre une élingue en hauteur, fallait quand même monter.


R : Alors, bon. Des fois on essayait de sympathiser quand même, parce qu'elle disait, ben oui, j'sais bien, mais enfin, j'suis obligée de marquer, elle marquait quoi, pis c'est tout. C'est tout, c'était ça, c'était ça notre travail quoi.

Q : Ouais, c'est les contrôles de sécurité en fait.

R : C'était un contrôle de sécurité, c'est ça. Ah, oui, oui, c'était contrôlé quand même hein.

Q : Cette dame-là ne s'occupait que de ça ?

R : Ah, elle s'occupait que de ça.

Q : Elle faisait que ça quoi.

R : Elle faisait les usines, comme ça, dans les usines.

Q : Ah, d'accord, c'était pas une dame de Montcornet, c'était euh

R : Ah, non, non, non, non, non, oh non, non, c'était…

Q : Et c'était régulier alors ce contrôle ?

R : Oui, oui, ah oui, oui.

Q : C'était combien en fréquence environ.

R : Ecoutez, des fois, elle venait, à l'improviste qui venait, hein.

Q : Ah, y venaient comme ça.

R : Ah, y prévenaient pas. Ah, non, non, non.

Q : Ah d'accord.

R : Enfin, dans, euh, y avait des chefs peut-être qui z'étaient au courant, y disaient ( ? ? ?) fais attention, aujourd'hui, y va y avoir une dame qui va venir. Eux ils étaient peut-être au courant quand même hein.

Q : Ouais.

R : Mais, nous on n'y était pas par contre. Mais, enfin on l'savait quand même parce qu'on avait toujours l'intermédiaire quand même pour…

Q : Ouais.

R : Hein.

Q : ça se savait toujours.

R : ça s'savait toujours.

Q : Ouais d'accord.

R : Mais, tout de façon on s'en foutait, nous on travaillait, on travaillait, mais enfin, y avait des choses que, bon ben, comme j'vous dis, y a pas, pour mettre une échelle y faut monter en haut et pour l'attacher.

Q : Ouais, voilà.

R : On peut pas faire autrement. ça c'était un truc qu'à chaque coup qu'on leur posait, ça y avait, c'était dur pour eux parce que, y z'avaient quand même…

Q : Y fallait euh, c'était, y mettaient d'l'eau dans le vin quoi ?

R : Ben oui.

Q : Un peu quoi.

R : Un petit peu.

Q : D'accord.

R : Voilà.

Q : Mais euh

R : Mais c'était gentil, hein, c'était gentil, après on rigolait ensemble, tout ça, oui.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer