Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Une ouvrière d'emballage à la sucrerie de Vauciennes

Les nuisances sonores

Q2 : Y avait du bruit ?

R : Ah oui, ça le bruit oui hein ! Ça le bruit, ben le bruit des machines déjà. Ça, le bruit, mais ça s'est amélioré quand même hein ! Parce qu'avant, dès fois, vous étiez là, on s'entendait pas. Mais après, ça s'est amélioré. Ils ont modifié les bruits des machines, des moteurs. Ça allait mieux. Mais au début, oui, même à l'usine, l'usine, c'était encore pire que nous hein ! L'usine, quand je travaillais même, où y avait tous les moteurs là, vous vous entendiez pas hein ! Vous étiez obligés de crier. D'ailleurs, y avait… enfin… c'est malheureux à dire, il est décédé aussi, ben, il a été obligé de mettre des…

Q2 : Des boules, ah oui un casque.

R : Sur les oreilles parce qu'il s'entendait pas hein ! Aux turbines, c'est pareil. Quand y avait les turbines, vous aviez du mal à vous entendre hein ! Là, sur… A la sucrerie, il aurait fallu faire pas mal de modifications. Y avait des trucs, ah oui, déjà refaire tout le plancher. Le plancher, vous passiez, vous voyiez ce qui se passait en dessous. Bon, y a eu de l'amélioration hein. Faut dire ce qui est. Y a eu de l'amélioration. Mais, ils auraient mieux fait… ben ils avaient dit qu'ils auraient arranger des trucs, mais bon, vu que l'usine est fermée, ils ont pu rien fait surtout Béghin. Béghin, leurs sous, c'est leurs sous hein !

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer