Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier malaxeur et cuiseur dans une sucrerie de l'Aisne

L'évolution du métier de cuiseur

Q : Et ça a évolué comment ça avec le temps ?

R : Ben ça a évolué, ça a évolué, c'est-à-dire que, à un moment donné, on travaillait en trois jets parce qu'il faut dire aussi que les cuites premier jet, quand t'à l'heure, je vous ai dit qu'on sortait des égouts, on appelle ça des égouts, des égouts pauvres, premier jet. Y les égouts riches qui sont reversés dans le sirop et alors là, y a pas de problème, il est repassé dans les cuites comme ça, mais le sirop, les égouts de premier jet, eux, y vont dans un autre bac et puis y sont recuits ces égouts-là pour faire un sucre de deuxième qualité qu'on appelle ça les cuites de 2ème jet. Alors, ça sort un sucre qui est un peu moins blanc quoi, mais il est refondu ce sucre-là. Et ce sucre-là, c'est un, on appelle ça, un sirop un sirop de refonte qu'on appelle ça et ce sirop de refonte, il est mêlé au sirop qu'y vient carrément, comment donc, de l'évaporation quoi si vous voulez.

Q : D'accord.

R : Et vice-versa encore, vous avez dans, au début, quand on a appris à cuire aussi, y avait des cuites de 2ème et y avait aussi des cuites de 3ème jet. Alors, les cuites de 3ème jet, c'était toujours pareil, quand on avait fini de cuire les cuites de 2ème jet, y avait toujours une séparation d'égout et puis y avait des P2 et ces P2 là, y z'étaient transformés, et les résidus de ces cuites de 3ème jet, c'était, on appelait ça la mélasse, la mélasse, elle était mise d'un côté, y en a qui prenait la mélasse comme ça et puis restait la finale, la finale était encore remise aussi dans les sirops des des premières cuites.

Q : Donc, la cuisson, ça représentait un gros, une grosse part du processus de production alors dans l'entreprise ?

R : Ben disons que oui, ça fait, c'est sûr que, oui, oui, c'est sûr parce que, auparavant, y a quand même, bon y a les betteraves, après y a, ça passe dans l'évaporation, c'est carbonatation, tout ça c'est filtré, il faut aussi éliminer les impuretés. Après, ça passe aussi dans les filtres, on a éliminé tout, c'est vrai que, enfin c'est là que les cuites premier jet, si vous voulez, vous avez le sirop à l'état pur comme ça et puis quand les cuites y ressortent, c'est là que vous sortez le grain quoi, c'est le cuiseur qui fait le grain si vous voulez.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer