Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier malaxeur et cuiseur dans une sucrerie de l'Aisne

Cuiseur : un métier difficile

R : Parce que je ne dis pas que ce poste-là qu'il était pas, il était comme ça, mais moi-même que j'ai été pendant 4 ans garde-malaxeur, eh ben, quand j'ai passé cuiseur, j'ai dit oh et puis au bout du compte, là maintenant, parce que j'avais quand même fait pendant peut-être 25 ans le métier de cuiseur. Donc, et puis sur la fin, bon ben, je dis, regarde, on en faisait tout un état, bon c'est vrai qu'avec l'âge, on connaît les petites astuces, tous les trucs pour…

Q : Les ficelles du métier quoi ?

R : Oui.

Q : Et c'était un métier difficile d'être cuiseur ou pas ?

R : Ben au départ, c'était assez difficile parce que, comme je vous disais, y fallait, les vannes de vapeur et les vannes de vide, c'étaient des vannes de 500, voire 600. Et puis, en plus, y avait le bruit aussi, le vide, ça fait un certain bruit. Alors quand y fallait décoller la vanne de vide comme ça, ben y a des fois, y a des fois t'es obligé d'appeler le copain pour qu'il donne un coup de main à ouvrir…

Q : Oui.

R : Et la vanne de vidange, pareil. Bon, et puis après, ça s'est, y a eu des vannes automatiques, des vannes de vidange aussi automatique. Et puis après bien sûr, là, quand on a eu le comment donc, l'automatisation qui s'est faite, haute comme ça, vous aviez des gars qui z'étaient, comment on appelle ça, enfin les gars qui s'occupaient des vannes automatiques et tout ça. Mais dès l'instant qu'on a commencé à avoir des vannes automatiques et puis il a fallu aussi monter des cuites, alors on avait des espèces de télés, comme ça, puisque, c'était là et y nous, y repéraient les montées de cuite comme ça qu'on faisait et y copiaient ce que nous on faisait. Et puis donc, par la suite, ça a été automatisé parce que nous, on a fait voir à l'enregistrement ce qui se passait et puis, eux, en recoupant comme ça, les cuites, y z'ont réussi.

Q : Ça s'est quand même transmis alors ?

R : Ben oui, oui, dans un sens, oui. Alors c'est pour ça que je vous dis que, un gars qui était encore assez bien en informatique comme ça, en voyant la cuite comme ça, y voyait l'aiguille si jamais l'aiguille, elle baissait comme ça, ça voulait dire que la cuite était en train de perdre son, comme ça, alors, il fallait qu'il rappuie sur un bouton comme ça pour avancer un petit peu la cuite et vice-versa quoi.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer