Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Le travail d'un ouvrier à la sucrerie de Vauciennes de 1969 à 1999

L'ascension professionnelle au sein de la sucrerie

16Q2 : Vous voulez dire quelque chose d'autre non ?

R : Ben moi, c'est, je vous réponds, je vous réponds si vous voulez avoir des détails, j'ai 30 ans d'histoire, si vous voulez, bon. J'aurais voulu avoir un peu plus, mais malheureusement, ça s'est arrêté. Hein bon, mais c'est vrai que, bon j'ai fait… Ce que je voulais dire, c'est que les gens qui qui rentraient, qui qui voulaient progresser, c'était possible. C'était possible, rentrer, c'est ce que j'ai déjà dit, avec des faibles niveaux et se retrouver avec des responsabilités, c'était possible.

Q2 : Et vous, vous êtes resté tourneur ?

R : Ah non, non. Alors moi, j'ai commencé comme tourneur, après j'ai fait mon armée comme tout le monde hein, encore une fois. J'ai été dans les transmissions donc ça m'a permis après de rentrer au service électrique. Donc, après, je suis devenu électricien de base, bien entendu, bon, ça m'a permis d'avoir beaucoup de formations à la sucrerie, me retrouver avec des gens qui étaient formés, qui m'ont beaucoup aidé, des gens qui, comme moi, avaient appris sur le tas, qui étaient devenus responsables du service et puis, après qui m'ont aidé à me former, à devenir un électricien quoi. Donc, après, j'ai gravi tous les échelons d'électricien jusqu'au niveau technicien.

Q2 : Ah oui.

R : Oui. Après, je suis passé agent de maîtrise à 35 ans et là, j'ai changé totalement de côté, je suis allé au service betteravier.

Q2 : Ah oui.

R : Oui, oui. Donc là, ce qu'on appelait à l'époque des inspecteurs de culture, là, mon rôle, c'était de superviser dans les plaines, j'étais plus dans la sucrerie, j'étais plus intra-muros, j'étais à l'extérieur, donc c'était supervisé, j'avais deux secteurs, environ 1000 hectares hein, superviser les arrachages, les mises en silo, les chargements et puis les transports pour avoir les betteraves qu'on avait achetées évidemment. On était en train de changer de système d'achat à l'époque, on passait de la réception pesée géométrique à la réception directe et donc j'ai connu ce changement-là. Donc, j'avais des cultivateurs qui étaient encore en pesée géométrique, l'ancien système et des cultivateurs qui étaient donc en réception directe, donc il fallait gérer ces deux systèmes. Je l'ai fait pendant quatre ans, donc quatre campagnes, et après on m'a proposé de devenir responsable des services extérieurs. Alors, les services extérieurs qui étaient la cour, les bassins et les abords, plus tout ce qui était à l'époque bois et marais, parce que bon la société était propriétaire de beaucoup de bois et marais, beaucoup de propriétés dans la région, le Moulin de Noilu, par exemple, le château de Plessis-aux-bois et puis bon beaucoup de logements de fonction encore. Donc, je me suis à un moment occupé de gérer toutes les entreprises qui faisaient l'entretien de ces logements de fonction. J'ai fait ça, plus les bassins aussi. Donc, y avait énormément de quantité d'eau en jeu, le lavage des betteraves, ça demande beaucoup d'eau, donc on avait une surface, une petite centaine d'hectares de bassin donc à gérer hein, gros quand même aussi, l'entretien et puis bon l'exploitation pendant la campagne. Et tout à la fin, en 1994, on m'a même proposé de remplacer le contremaître des fermes, parce qu'il y avait trois fermes, une ferme à Vauciennes, une ferme à Crépy-en-Valois, enfin Mermont et donc à la fin, j'ai remplacé donc le contremaître qui partait en retraite et qu'il ne voulait pas remplacer à l'époque. Donc, voilà, j'ai eu une riche carrière avec beaucoup d'activités. De la petite place de tourneur devant mon tour à longueur de journée, de 1969 à mon emploi du temps des années 95, 2000, où j'étais en permanence ben en dehors de la sucrerie, sur les exploitations de Crépy, là-bas, enfin Mermont, l'exploitation de Vauciennes, les bassins, donc, c'est, là, c'était très agréable, entre parenthèses. J'avais un petit 4 X 4 de fonction qui me permettait d'aller dans les champs, d'aller dans les bassins.

Q2 : Et ça n'a jamais été dur de changer comme ça ?

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer