Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier sucrier et transporteur à la sucrerie de Francières

Les différents ouvriers et postes de la sucrerie

R : Oui, parce que Christian Demay, lui, c'était le grand sucrier, il était surveillant, il était chaudronnier, c'était un très bon ouvrier, mais, n'a pas voulu, ( ???), puis Marcel Bouquet, l'a fait pareil, Monsieur Neurocop était venu, il habite au presbytère de Francières lui, l'ancien presbytère, il était surtout venu pour la résistance, bon enfin bref, faut aller vous expliquer avec Marcel Bouquet, lui, y connaît beaucoup mieux que moi, il était dans les cuits, dans les machins pour gagner du sucre, tout ça, lui, y connaît bien. Ah non, y dit, sa femme, elle m'a foutu dehors. Je dis merde, y sont pas commodes les femmes. Oui, et puis on est plus beaucoup hein, on est plus à beaucoup, combien, oh ça fait pas une quinzaine sur les 80 qu'on était hein. Y a beaucoup qui sont partis je sais pas où…

R : Oui, bon à Villers, y a encore 2, Bernard Froissard et puis Bogne Georges. C'était un bon aussi lui, y travaillait bien, il était à la carbonatation, Froissard, y était grutier, Bernard. Oui. Et puis après jusqu'à Berton qui était à machin, Aimé Viller qui était chauffeur, Demay, comment qu'y s'appelait, Daniel, il était tourneur lui. Oui, ben dans la mécanique, il en reste plus beaucoup non plus hein. Et puis, comme électricien, je sais plus qu'y avait, Debusse je crois qu'y était, oui, y est aussi Debusse et puis je sais pas, Claude, je sais plus, Leviel. Je sais pas s'il habite à Rémy, je ne sais pas… Et ben c'est ça, qui c'est qui reste encore, je sais plus hein.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer