Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un ouvrier breton à la sucrerie de Vauciennes

L'embauche en tant qu'ouvrier permanent

Q1 : Et, vous êtes arrivé ici, enfin, vous aviez quel âge quand vous êtes arrivé travailler ?

R1 : J'avais 22 ans.

Q1 : OK.

R1 : j'ai fait toute ma carrière ici.

R2 : La guerre d'Algérie.

R1 : J'ai fait… j'ai parti à l'armée à 20 ans, j'ai fait l'Algérie et pis tout ça, 27 mois d'Algérie, 27 mois de service immédiat, et 11 mois en Algérie et 16 mois en France. Ensuite, bon, j'ai passé deux mois j'ai fait le battage, la moisson chez moi quoi, en équipe aussi, et là, j'ai une demande pour une campagne sucrière à Vauciennes et, depuis, j'suis là.

Q2 : Et, comment avez-vous été embauché quand vous êtes passé de saisonnier à ouvrier permanent ?

R1 : Parce qu'à c'moment-là ils cherchaient quelques permanents pour faire l'entretien toute l'année, il a fallu du monde pour faire l'entretien toute l'année en attendant la prochaine campagne. Alors, il en manquait toujours quelqu'un. Moi, j'ai fait la demande aussitôt qu'j'suis arrivé pour y rester définitivement. Y m'ont pris au mois de janvier à faire la campagne, j'ai eu la chance de rester. Et ensuite, ça été une multi raffinerie.

Q1 : Ah oui !

R1 : Parce qu'au départ, c'était la sucrerie, après ça été la raffinerie. Une raffinerie c'est du sucre qu'on travaille toute l'année, c'est-à-dire le sucre qu'on a fabriqué en trois mois de temps, les stocks étaient dans un entrepôt, il est recuit, il est raffiné. On met en boîte les morceaux et moi j'étais embauché là-dedans, et voilà. J'ai évolué dans des fonctions jusqu'à ma retraite, voilà.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer