Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

L'école et la vie sociale et quotidienne à la sucrerie de Francières

Le destin tragique de la famille du patron

R : Oui, Monsieur Benoît est mort et puis, quand j'y étais, Madame Benoît avait pratiquement 80 ans qui dirigeait, il y avait sa fille, Madame Valette qui était veuve aussi. C'est un destin. On vous a raconté ça. Elles ont eu un destin assez… toujours les hommes qui meurent. La fille de Madame Valette, a épousé Monsieur Bricout qui savait piloter et il s'est tué. Madame Bricout est restée veuve assez jeune avec deux enfants.

Q1 : Oui.

R : Monsieur Bricout de maintenant et …

Q2 : Oui, c'est…

R : Tous des destins vraiment assez tragiques dans cette famille.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer