Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Un transporteur dans le sucre à Montcornet

La dangerosité du travail de transporteur

Q1 : Ouais, c'était dangereux, non ?

R1 : C'était encore, il fallait faire attention quand même. Nous, à Saint Ger, il y a des moments où on était obligé de mettre les aérateurs et là pour y aller, y a des moments, le gars, avec la grue, on prenait, c'était même interdit ça, l'histoire de prendre le crochet de la grue, pis toc, ils nous foutaient en haut…

Q1 : Ah ouais.

R1 : Ah ouais.

Q1 : Il y a déjà eu des accidents, avec ce genre de truc.

R1 : Non, jamais. Même y avait à Saint Ger y avait un gars, on avait jamais rien compris, il était chef de pompier, il avait peur de descendre dans l'eau, que c'était son boulot à s'occuper de ça, pis à côté de ça, il avait peur de monter, j'ai jamais rien compris à ça. Alors, y a des moments, on allait dans l'eau avec une barque, qu'on empruntait pour aller là-bas, mais en intercampagne. Vu que moi je suis lourd, pis que le copain, le grutier était lourd aussi, tous les deux, y a des moments, presque saurait couler là dans le pantalon, la barque, elle faisait ça. Ah oui, c'était vraiment. Mais là, c'était en intercampagne. En campagne, y avait quelqu'un qui sans arrêt les bassins, qui surveillait les bassins.

Q1 : Ah ouais.

R1 : Ah oui, parce qu'il s'agit qu'il y ait une digue qui est, d'en mettre de trop dans, de ne pas rejeter surtout au canal.

nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer