Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

L'organisation et la vie quotidienne au Familistère

Le pouponnat au Familistère de Guise

R1- Moi, le plus vieux que j' me rappelle à l'école, le pouponnat, n'en parlons pas, j'me contentais de dormir, certainement comme tout le monde, et d'embêter en criant de temps en temps, mais après, au bambinat, qu'on appelait bon maintenant, vous appelez ça une crèche un truc comme ça quoi, bambinat, je m'rappelle, y'avait la dame qui s'occupait d' nous, c'était deux fois par jour, si on avait été bien sages, on nous distribuait des p'tites pastilles, des bonbons, des p'tites pastilles ça j'm'en souviens encore, bicolores, c'était à la menthe, ben évidemment, inutile de vous dire que tout le monde avait été sage, y'avait personne qui était privé de pastille. Mais ça reste parce, voyez, cette personne là qui s'occupait d' nous, bon, c'est pareil, je suppose qu'elle était pas diplômée de rien du tout, hein, elle s'en occupait, elle s'appelait Juliette. Eh ben pour nous, même maint'nant, quand j'pense à elle, c'est toujours Yéyette. Tous ceux qui avaient été au bambinat connaissaient Yéyette, qui les avait amusés, soignés oui, ça ça reste.

Q- On connaissait tout le monde, de toutes façons, c'était

R1- Oui oui oh oui ben ça ça reste, ah ben les institutrices c'est pareil, on s' rappelle des noms, hein, on a connu, oui. Oui on connaissait tout le monde
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer