Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

L'organisation et la vie quotidienne au Familistère

Fonderie Godin à Guise : Les baignoires émaillées

R1- Et ce qu'il y a d'admirable, c'est que moi j'me rends compte, il devait vraiment avoir un cerveau exceptionnel, parce que, s'occuper d'l'industrie, inventer un tas de choses, hein, il a quand même fait des nouveautés en appareils de chauffage, et c'était très moderne parce que si vous r'gardez le catalogue, autant que je m'rappelle l'album des productions de 14-18, y'a un radiateur électrique.

Q1- Ah oui.

R1- Il était pas en retard, il était pas en retard, hein, et les chauffe-eau. ??? S'il avait, à mon avis, si Godin avait vécu - ben ça c'était pas possible quoi - deux ou trois cents ans, qu'il ait continué, ç'aurait été une fabrication beaucoup plus moderne. Après, ça s'est maintenu : appareils de chauffage, cuisines, cuisinières à gaz, cuisinières électriques, ça, ça a suivi un p'tit peu, mais ... je crois que ça aurait, lui il aurait ... avancé beaucoup plus vite. C'était un fonceur///

R2- Les baignoires, c'était de son temps.

R1- Ah mais il faisait les baignoires. Ah ca oui, du temps de Godin, on faisait les baignoires. Moulées, je n'sais pas si vous vous rendez compte de ce que c'est que d'mouler une baignoire en fonte, et d'l'émailler.

Q1- Une baignoire émaillée

R1- Faut l'voir émailler hein. ... Ca c'est pénible ..., ça sort tout rouge du four ..., faut saupoudrer l'émail dessus ... et l'remettre au four ... ; y'avait des...

Q1- Il y avait des travaux quand même qui étaient particulièrement pénibles ?

R1- Ah la fonderie et l'émaillerie, c'est pénible.

Q1- C'était très pénible.

R1- La fonderie, bon ben son père était mouleur, il faut, faut aller chercher, faire faire son moule un châssis, comme des enfants qui préparent un moule quelconque avec des modèles là, des p'tits trucs, après faut aller chercher d'la fonte au cubilot, la fonte qui coule dans une grande poche en terre, qui pèse déjà lourd, et dans laquelle ils mettent au moins 10 15 kilos d'fonte, et aller jusqu'au châssis quelquefois en courant parce qu'il peut être plus loin pour mettre la fonte dans le châssis.

R2- Alors après ils ont quand même, du temps d'M. RABAUX ils ont fait la fonderie

R1- Après y'a eu les machines à mouler oui, c'était

R2- Alors là, la fonte passait

Q1- C'était moins manuel, moins physique

R1- Oui, la fonte était emmenée à côté d'eux, et puis au lieu de battre le sable, de tasser le sable avec des battes, vraiment à la main, c'étaient des machines automatiques qui tassaient. Y a eu un gros progrès si vous voulez
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer