Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

L'organisation et la vie quotidienne au Familistère

Attribution du premier logement au familistère de Guise

Q- Est-ce que vous par exemple, vos grands parents habitaient le familistère, vos parents habitaient le familistère, quand vous avez commencé à travailler, vous avez habité le familistère ?

R1- Ah ben, j'habitais déjà avec mes parents au familistère, puis après bon ben j'ai eu moi-même un logement au Familistère, hein, j'me suis marié, j'ai resté au familistère comme ça, alors de temps en temps, on changeait de logement parce que les logements, c'était plus ou moins grand, plus ou moins bien situé, ou rez-de-chaussée, ou bien troisième, bon. On cherchait toujours les logements, et c'était un p'tit peu par ordre d'ancienneté ; donc, les anciens qui habitaient en haut cherchaient à descendre, hein, pour ne plus monter quat' étages, et tout le monde faisait ça. Alors euh, j'ai resté au deuxième étage, puis après j'ai rev'nu, j'ai arrivé au premier étage hein, parce qu'on cherchait pas tellement l'rez-de-chaussée. L'rez-de chaussée, y'a quand même quelques inconvénients hein au point d' vue circulation, d'voir beaucoup plus d'monde qui passe au rez-de-chaussée forcément avant d' monter dans les étages, alors là, c'est un petit peu plus bruyant ou plus gênant...

Q2- Et l'accès au premier logement ///

R1- L'accès ...

Q2- /// L'accès au logement, par exemple, le mariage, donc on avait accès à un logement ?

R1- Ah ben.. Oui, vous attendez qu'il y ait une attribution. Tous les ans, il y a attribution de logements, les logements qui sont vides par décès ou des choses comme ça ; alors y' a une attribution de logements. C'est vu à l'ancienneté. C'est-à-dire que s'il y a un logement de libre au rez de chaussée ou au premier étage, s'il y a quatre ou cinq personnes qui demandent un logement ou qui veulent changer, ben c'est attribué au plus ancien. Alors moi, mon premier logement, c'était au deuxième, au deuxième étage pour - j'ai échappé au troisième (petit rire) - pour une excellente raison parce qu'après, y'avait quand même.. C'étaient quand même des logements anciens. Alors, mon premier logement, je l'ai eu parce qu'y' avait pas d'gaz et pas d'électricité. C'était une vieille personne, une vieille dame qui vivait avec la lampe à pétrole et tout ça. Ben alors ceux qui d'mandent un logement doivent s'dire : ben ça fait des frais, faut faire monter l'gaz, faire monter l'électricité, Donc moi j'ai dit : bon ben je suis d'accord,je fais les frais, euh, et donc j'ai eu l'logement.(sonnerie continue)

Q1- Parce qu'en fait on louait ? On louait le logement ?

R1- On louait le logement.

Q1- Et on installait par exemple le gaz et l'électricité ?

R1- Euh oui. Ah vous pouviez reprendre un logement où c'était installé hein, c'est... après...

Q1- Il prenait à ses frais...

R2- Les locations étaient tellement minimes...

R1- Les locations étaient, oui, c'était vraiment bon marché.

R2- C'est pas pour dire qu'on... c'était presque donné.

R1- Oui, c'était pas. C'est ce qu'y avait d'intéressant, c'est qu'c'était très bon marché. Et au point de vue équipement des familistères, il faut aussi t'nir compte d'une chose, bon maint'nant ils sont vieillots, je suis d'accord avec vous. Par contre, si vous avez visité le familistère, vous avez un vide-ordures à chaque étage, y'a rien d'changé avec les vide-ordures des ensembles d'maintenant, hein, des trappes, ça descendait, bon...

Q1- Et les vide ordures, vous les aviez à cette époque ?

R1- A chaque étage, y'avait un vide ordures.

R2- Ah oui, dites, pour l'époque, c'était formidable, justement

R1- Ca n'existait nulle part.

R2- ///Les toilettes, à chaque étage, c'était formidable.

R1- Les toilettes à chaque étage, à deux coins du balcon. Des toilettes qui étaient nettoyées par des femmes de service.

Q2- Y'avait un entretien ?

R1- Tout ça, c'était entretenu. Y'avait un robinet d'eau courante à deux coins du balcon, de chaque balcon. Bon ben c'était quand même. Et après un endroit pour jeter les eaux sales. Au point de vue équipement, évidemment c'était pas dans chaque appartement. Maintenant on a ça dans les appartements, toutes les constructions nouvelles. Mais, pour l'époque, moi je trouve que c'était vraiment, admirable, quoi, on peut dire admirable. Ben, comme les écoles. Euh, hein, les crèches, les pouponnats, ça n'existait pas.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer