Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - La base
presentation consultation
retour à la liste

Les tisseurs à domicile dans le Saint Quentinois

Les contacts des tisseurs à domicile avec les petites usines de tissage

Q2-En fait c'étaient des gens qui faisaient une demande aussi ?

R1- Oui, c'étaient des petites usines qui euh venaient vous contacter

Q2- C'étaient des p'tites usines ?

R1- Oui, des p'tites usines hein, parce que eux il fallait quand même qu'ils vous préparent la matière première pour vous l'apporter, des rouls, vous, vous devez pas savoir comment ça s'passe, des grosses bobines si vous voulez, où il y avait dessus, suivant le tissu qu'on devait rendre, si c'était quelque chose de très fin, bon ben y'avait quelquefois cinq six mille fils, hein, sur une largeur de 140 ; ou si c'était beaucoup plus gros pour faire du manteau, y'en avait 1500 de fils. Eux, il fallait qu'ils préparent ça, c'était ourdir, que ça s'appelait

R2- Mmm

R1- ourdir les rouls. Et pis, ils préparaient les p'tites trames, qu'on mettait dans - vous avez déjà vu des navettes, peut-êt ', des métiers à tisser ? -

Q1- Mmm, oui

R1- Bon ben, y'a la p'tite trame à l'intérieur. Ils vous apportaient tout ça

Q2- D'accord.

R1- Donc il leur fallait quand même euh, disons, une p'tite usine avec quelques ouvriers, même s'ils n'avaient pas de métier à tisser, y'en avait pas mal qui avaient pas de métier à tisser, eux ils avaient, ils recevaient les, ils s'débrouillaient pour avoir les commandes de Paris et puis ils préparaient les rouls comme ça, et après ils contactaient les///

R2- Les tisseurs.

R1- Les tisseurs.
nouvelle recherche

votre sélection

ajouter à votre sélection

imprimer
DownloadPlayer