Accueil Le projet Les dossiers La base projets2003 réalisations contact
Mémoire Vivante de Picardie - Les dossiers


Les dossiers thématiques proposent une sélection de documents permettant d'illustrer un sujet avec des entretiens, des documents et analyses. Leur but est de mettre en valeur des informations essentielles sur le sujet pour faciliter la compréhension de l'utilisateur de la base et de lui donner la capacité à relier entre elles des informations éparses.

Élaborés en collaboration avec les musées régionaux, les associations du patrimoine, les archives départementales et de nombreux spécialistes, les dossiers thématiques de Mémoire Vivante de Picardie offrent à tout type de visiteur une présentation vivante et synthétique du fonds.



LA TABLETTERIE
Au XIXème siècle, dominos, éventails, damiers, boutons, brosses, ... sont produits en masse dans le Pays de Thelle. Cette production est réalisée à partir de matières premières importées du monde entier comme l'os, la corne, la nacre, l'ébène, ou l'ivoire. A travers ce dossier, vous découvrirez les différents métiers de la tabletterie : du scieur d'os au dominotier, en passant par le boutonnier, l'éventailliste ou encore le brossier.
Photo : Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie/Cl. J-J. Mwanda et L. Sanders, 1995


LA BATELLERIE
Dans l'espace étroit d'une péniche, réalités sociales et professionnelles se confondent pour faire du métier de batelier une véritable vocation. Le dossier permet de mieux comprendre le quotidien des mariniers à travers l'évolution de ce mode de vie itinérant.
Photo : Communauté de Communes des Deux Vallées


LA RECONSTRUCTION
A la fin de la Première Guerre Mondiale, la Picardie est une région particulièrement dévastée. Il faut pratiquement tout reconstruire, remettre les terres en culture, refaire fonctionner les usines... Toutefois, la Reconstruction n'est pas que matérielle, elle est également morale. En effet, il faut réorganiser la vie sociale et réapprendre à vivre après quatre ans de conflit. Le dossier retrace donc la difficile période de l'après-guerre à travers les récits de témoins de cette époque.
Photo : Eglise de Bouzincourt, église de la Reconstruction /Cl. Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, 2006


LE TEXTILE
De la Filandière aux établissements Le Bourget dans l'Aisne, en passant par les tisseurs à domicile à Montbrehain, les usines Saint Frères et les établissements Cosserat dans la Somme, le textile est une activité qui a longtemps couvert toute une partie de la Picardie. Le dossier offre un large panorama des différents métiers et modes de vie liés à l'industrie textile.
Photo : La Maison du Textile - Fresnoy-Le-Grand


LES HORTILLONNAGES
Amiens et ses Hortillonnages sont indissociables du métier de maraîcher. Métier difficile et parfois décourageant, la tradition maraîchère amiénoise perdure toutefois à travers le temps. Ce dossier permet de suivre pas à pas la vie d'un environnement hors du commun : les pratiques maraîchères, le mode de vie des hortillons, les types de culture, les indispensables travaux d'entretien des "aires" et des rieux. A travers ces témoignages, c'est aussi l'équilibre précaire d'un site qui est raconté.
Photo : Les Hortillonnages/Cl. Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, 2004


LE FAMILISTERE DE GUISE
Avec la réussite de son entreprise de poêles en fonte, l'industriel Jean-Baptiste Godin va pouvoir construire, à partir de 1859, le Familistère de Guise, modèle d'une société solidaire et démocratique. L'association du Capital et du Travail, le modèle coopératif et mutualiste, l'architecture innovante des logements et des équipements constituent une réalisation sociale unique. Des témoignages d'habitants permettent de mieux comprendre la société familistérienne et l'expérience auto-gestionnaire qui s'achèvera en 1968.
Photo : Immeuble à logements dit Palais social : vue de la cour intérieure, Guise (02) / Cl. Philippot Jacques, Région Hauts-de-France - Inventaire Général - Ministère de la Culture, 1988.


LE LIVRE
Les professions de relieur, de relieur-doreur et d'éditeur, l'histoire et l'évolution de ces métiers, l'art de la fabrication et du façonnage du livre nous sont dévoilés dans ce CD. Cela nous aide à mieux comprendre le travail minutieux et le temps inestimable pour que le "beau" livre reste d'actualité. Il s'ouvre dans toute sa splendeur, avec son savoir-faire artisanal, autrefois très spécifique et aujourd'hui à sauvegarder.
Photo : Atelier de Jean Lemauve - Aizy Jouy/Cl. Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, 1993


LE BOIS
L'évolution des technologies et des matériaux a entraîné la disparition de nombreux métiers du bois. Charrons, tonneliers, menuisiers, charpentiers témoignent de leurs activités et de leurs savoir-faire passés face aux changements actuels de la filière du bois.
Photo : Musée de la Vie Rurale et Forestière/Cl. J-M Degorge, 2005


MEMOIRES DE GUERRE - LES CARRIERES DE V1 DE SAINT-LEU-D'ESSERENT
Les carrières de Saint-Leu d'Esserent furent pendant la seconde Guerre Mondiale, un lieu d'assemblage et de stockage des bombes volantes V1 utilisées par les Allemands. Ces installations souterraines, permettant d'organiser les transports des V1 par train en direction des rampes de lancement, furent ainsi des cibles privilégiées des bombardements alliés. A partir du printemps 1944, l'intensité de ces frappes sur les carrières de Saint-Leu d'Esserent ont permis aux forces alliées de mettre fin à l'occupation allemande de la région.
Photo : Plaque commémorative de Saint-Leu d'Esserent/Cl. André Steger


MEMOIRES DE GUERRE - LA LIBERATION : ETE 1944 EN PICARDIE
La Libération arrive après quatre années d'occupation et de bombardements sur l'ensemble du territoire picard. Plusieurs témoins s'en souviennent : la libération de leurs villes, de leurs villages, l'arrivée des alliés, la fuite des Allemands, les représailles, les règlements de compte et le sort des collaborateurs. Depuis 60 ans, les cérémonies commémoratives nous font revivre ce jour de la libération.
Photo : Archives Municipales de la Ville d'Amiens et d'Amiens Métropole


MEMOIRES DE GUERRE - PAROLES ET TEMOIGNAGES DE DEPORTES
Réalisé à l'occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de la libération des camps de concentration nazis, ce dossier rassemble les témoignages de "survivants". A travers le récit de leur expérience bouleversante ils nous livrent une information précieuse pour mieux comprendre ce que fut la libération des camps, le retour des déportés, ou encore la réadaptation à la vie. Aujourd'hui, les commémorations sont devenues un devoir de mémoire pour ces déportés.
Photo : Musée de la Résistance et de la Déportation à Fargniers/Cl. Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, Juin 2005


PAYS DE THELLE - RECITS ET TEMOIGNAGES
Ce dossier propose, à travers plus d'une quinzaine de témoignages, de parcourir du Nord au Sud le pays de Thelle, et de découvrir les nombreux talents artisanaux et industriels : brosseries, tabletteries, ateliers de carreaux de faïence, éventailleries qui ont su se développer. Prenez le temps d'une balade dans ces villages riches d'un passé architectural particulier où les traditions sont encore bien présentes dans la mémoire des habitants.
Photo : Musée de la Brosserie - Saint Félix/Cl. Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, 1995


MEMOIRES DE LA GRANDE GUERRE
Ce dossier présente une série de témoignages liés aux événements historiques qui ont touché pendant la Grande Guerre, d'une façon ou d'une autre, la vie des personnes, des villes et villages de la Somme. La première Guerre Mondiale a laissé une trace indélébile dans tous les esprits de tous les acteurs du conflit, combattants, civils, femmes, enfants. De longues années après la fin de la guerre, les traces laissées par les combats, les séquelles physiques et psychologiques, la Reconstruction des régions dévastées marquent toujours les mémoires locales ou individuelles. L'écoute de ces documents sonores, témoignages de combattants, expériences de la guerre vécues par des civils, souvenirs d'enfance, anecdotes, récits sur la Reconstruction permettent de découvrir la manière particulière dont la mémoire de la guerre se construit, et se perpétue.
Photo : En attendant l'assaut vers Montdidier /Cl. Dominique Bac


L'ANNEE 1936 - MOUVEMENTS SOCIAUX ET CONGES PAYES
L'année 1936 est marqué par de grandes grèves, des manifestations et des défilés des travailleurs particulièrement frappés par la crise économique au cours des années 30. Le Front Populaire vote la loi des premiers jours de congés payés dont les salariés les plus modestes vont pouvoir bénéficier pour la première fois de leur vie. C'est une nouvelle page de l'Histoire Sociale de la France qui s'ouvre. En été 1936 en Picardie, les ouvriers découvrent leurs premières vacances sur la côte picarde. Les témoins picards qui ont connu ces moments mémorables et inoubliables nous racontent les mouvements politiques, sociaux, leurs moments de bonheur avant, pendant et après cette année historique.
Photo : Fédération Nationale Léo Lagrange


LE NOYONNAIS APRES 1918 : LES ANNEES DE LA RECONSTRUCTION
Profondément touchée par la Grande Guerre la région de Noyon est sinistrée. Après 1918, les réfugiés rentrent chez eux et sont relogés dans des baraques provisoires. Il faut attendre de nombreuses années pour passer de ces abris temporaires à la reconstruction progressive de l'habitat et au renouveau de l'architecture et de la ville. Ce dossier présente des témoignages d'habitants évoquant le quotidien de l'après-guerre, la contribution de la main d'oeuvre étrangère et des entreprises, comme Brézillon, à la reconstruction des villes et des villages du Noyonnais.
Photo : La gare de Noyon (1928-1930) par Urbain Cassan, in "La construction moderne", numéro 23, 6 mars 1932, copyright Musées de Noyon


MEMOIRES DE GUERRE - LA RESISTANCE EN PICARDIE
La Résistance, ensemble de mouvements et réseaux clandestins qui ont lutté contre l'Axe Rome-Berlin-Tokyo et les relais collaborationnistes sur le territoire français depuis la défaite de juin 1940, constitue assurément l'une des plus belles pages de l'Histoire de France. Ce dossier rassemble des témoignages émouvants de résistants et de civils qui nous rappellent cette période de la région Picardie. Des récits héroïques aux actes les plus modestes, il nous permet de mieux comprendre les agissements des résistants qui n'avaient qu'un seul objectif : la libération de leur territoire.
Photo : Musée de la Résistance et de la Déportation, 2008


LA PECHE EN MER
Sur la côte picarde, l'activité de la pêche en mer est très difficile même si elle a connu des évolutions techniques, les conditions de travail restent très physiques surtout selon les différentes formes de pêche. Outre le métier difficile de pêcheur en mer, pratiqué par des professionnels courageux et passionnés, les témoignages des marins-pêcheurs nous rappellent que la mer emporte parfois certains d'entre eux. A travers cette thématique, vous découvrirez aussi le rôle des femmes, les conditions de vie de famille souvent complexes et la vente du poisson sur le port qui devient plus en plus pénible.
Photo : Concession de Stéphane Vignolle/Cl. Luc Primard et Eric Goes - Région Hauts-de-France - Mémoire Vivante de Picardie, 1994


MAI 1940. LES BOMBARDEMENTS D'AMIENS
" Jusqu'au 18 mai, premier jour des bombardements, personne n'ose croire à une probable invasion de la Wehrmacht. Elle sera pourtant réelle et constituera la troisième période d'occupation de la ville en tout juste 70 ans. A l'occasion du 70ème anniversaire des bombardements de la ville d'Amiens par l'armée allemande en mai 1940, une série de témoignages de personnes ayant vécu cette période de troubles politiques offre un nouveau regard, beaucoup plus personnel, sur les événements militaires, les répercussions sur la vie quotidienne des civils, sans omettre les problématiques de l'information et de la propagande de l'Allemagne et du régime de Vichy. "
Photo : Archives Municipales de la Ville d'Amiens et d'Amiens Métropole


MEMOIRES OUVRIERES DU SUCRE : DE LA TERRE A L'USINE
Le sucre est l'une des principales spécialités agro-alimentaires de Picardie, et a profondément marqué le paysage de la région, tant par le gigantisme de ses unités de transformation que par l'étendue des terres agricoles consacrées à la culture de la betterave, ou par l'ampleur des migrations saisonnières que l'activité a provoquées. A la rencontre des anciens de la filière sucre, d'ici et d'ailleurs, paysans et ouvriers, on découvrira une mémoire singulière et profondément ancrée dans l'identité picarde.
Les sucreries évoquées par les témoins sont : Vauciennes, Francières, Origny Sainte Benoîte, Montcornet, Sainte Emilie, Abbeville et Eppeville.
Photo : Francières (60), sucrerie de betteraves Thirial Bertin et Compagnie, puis Sucrerie et Distillerie de Francières
Ministère de la Culture et de la Communication - Région Hauts-de-France - Inventaire général


MEMOIRE D'UN ANCIEN OUVRIER DU VELOURS
L'entreprise de velours Cosserat, créée en 1794 à Amiens, par Pierre Cosserat, est l'une des plus anciennes et des plus réputées au monde. La qualité de sa production reconnue internationalement a fait la fierté de ses employés et fut un symbole pour la ville toute entière. Yves Leroux a été longtemps ouvrier puis contremaître dans le velours Cosserat. Bercé dès l'enfance par les machines à coudre de pantalons de velours à domicile, il nous fait revivre une part de cette aventure industrielle. Après avoir passé quarante-quatre années au sein de l'usine Cosserat, il témoigne des techniques de fabrication et du savoir-faire unique du velours.
Photo : La salle des 500 métiers, fin XIXe - début XXe siècle (Archives privées Cosserat)
Thierry Lefébure (reproduction) - Ministère de la Culture - Inventaire général - AGIR-Pic


MEMOIRES OUVRIERES DE LA METALLURGIE ET DE LA CHIMIE : LE BASSIN CREILLOIS
Grâce à une industrialisation tardive mais triomphante, le bassin creillois a connu pendant la majeure partie du XXe siècle une prospérité que les difficultés de la fin du siècle ont en partie effacée des souvenirs. Entre dureté du travail, et fierté de l'excellence, multiculturalisme et solidarités, permanences et mutations des rapports sociaux, les mémoires ouvrières des Trente Glorieuses dessinent un autre visage du bassin creillois.
Photo : Nogent-sur-Oise (60), ancienne fonderie de cuivre, de bronze et d'aluminium Montupet (2006) - Collage des noyaux
Région Hauts-de-France - Inventaire général - Département de l'Oise - Communauté de l'Agglomération Creilloise


MEMOIRES OUVRIERES DE LA CONSTRUCTION MECANIQUE ET DU TEXTILE : SAINT-QUENTIN
De la cotonnière à Motobécane, du textile à la construction mécanique, l'histoire industrielle de Saint-Quentin dans les Trente Glorieuses est celle d'une reconversion profonde et difficile, qui marque l'entrée de la ville dans un "nouveau siècle" industriel. En racontant leurs souvenirs des années 1950-70, les témoins entretiennent la mémoire des luttes et des espoirs de ces années charnières.
Photo : Saint-Quentin (02), ancien tissage de guipure et de tulle et dentelle mécanique Trocmé, puis de la Cotonnière de Saint-Quentin, devenu imprimerie. Intérieur des ateliers reconstruits vers 1921-1922 : alignement des métiers à guipure.
Thierry Lefébure (reproduction)
Ministère de la Culture - Inventaire général - Département de l'Aisne - AGIR-Pic


LA CERAMIQUE : SAVOIR-FAIRE ARTISANAL ET INDUSTRIEL DANS L'OISE
L'Oise fut l'un des plus grands centres céramiques français au début du XIXème siècle. De célèbres poteries ont fait la réputation de certains industriels à la fin du XIXème siècle.
Aujourd'hui encore, quelques artisans perpétuent cette tradition à travers le département et des associations, par leurs fouilles archéologiques, leurs recherches et leurs collections, mettent en lumière la céramique du Beauvaisis et notamment du Pays de Bray.
Mais, avant tout, cet album permet de découvrir un savoir-faire qui ne demande pas seulement de la précision, de l'agilité manuelle, une grande technicité ou une maîtrise du pinceau. C'est aussi toute une histoire entre les mains et l'argile, matière première de la céramique.
Photo : Beauvais (60), ancienne usine de poterie et usine de grès, dite Manufacture Gréber. Détail de la partie centrale de la façade sur rue.
Bertrand Fournier - Région Hauts-de-France - Inventaire général


MEMOIRES DE VERRIERS EN VALLEE DE BRESLE
A la lisière des régions Hauts-de-France et Normandie, se situe "la vallée de la Bresle" où les métiers d'hommes, de femmes et d'enfants des verreries d'autrefois ont fait la richesse pendant des siècles. L'implantation des verreries est très ancienne dans cette vallée mais l'activité du verre subsiste encore aujourd'hui grâce à un savoir-faire et une haute technicité.
A travers ces témoignages, vous découvrirez la fabrication du verre mais aussi la vie des verriers dans les usines et en dehors.
Photo : Verreries & Cristalleries Waltersperger - Blangy-sur-Bresle /Cl. Serge Prieux, 2016.


A LA DECOUVERTE DE LA THIERACHE
Ce dossier propose, à travers plus d'une vingtaine de témoignages, de parcourir le pays de la Thiérache et bien au-delà de ses frontières et d'y découvrir les évolutions des activités artisanales et industrielles du 3ème quart du XIXè siècle selon les témoignages : vannerie, laiterie, fabrication du Maroilles, du cidre et de l'eau de vie de fruits, brasserie, sucrerie, fonderie, tissage, charronnage, qui attirent de nombreux visiteurs des marchés locaux aujourd'hui. Prenez le temps aussi d'écouter les histoires de ces petites villes et villages thiérachiens, riches d'un passé historique et architectural particulier où les traditions sont encore bien présentes dans la mémoire des habitants.
Photo : Village de Englancourt. Riboulleau, Christiane - Région Hauts-de-France - Inventaire général